10 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: TIC - Bruno Koné apporte son appui à un centre d'innovation technologique

Le ministre a offert 2 millions de Fcfa à cette structure. Il a été émerveillé par Konaté Check Yvan, 10 ans, 6e, formé dans le centre, qui a créé à lui seul 36 jeux électroniques.

Le ministre de la Communication, de l'Economie numérique et de la Poste, Bruno Koné, a effectué, le 10 novembre, une visite au centre d'innovation technologique dénommé Ovillage sis en Zone 4, pour s'imprégner de ses réalités.

Le ministre s'est dit impressionner par les résultats produits par cet espace. Selon lui, cette visite est un signe de reconnaissance pour le travail abattu. Après avoir exhorté ses fondateurs à redoubler d'effort, il les a rassurés de son appui, de collaborer avec leur structure et de réfléchir pour doter ce secteur d'une réglementation spécifique.

Le porte-parole du gouvernement a fait savoir qu'il accorde de l'intérêt à tous les acteurs du système. Car, ils sont d'une importance capitale dans la vie de l'écosystème numérique. C'est pourquoi, il voudrait encourager la multiplication de ces centres qui peuvent apporter un plus à l'économie ivoirienne. En outre, la révolution numérique offre non seulement des opportunités mais également des chances aux jeunes.

Le ministre a offert 2 millions de Fcfa à cette structure. Il a été émerveillé par Konaté Check Yvan, 10 ans, 6e, formé dans le centre, qui a créé à lui seul 36 jeux électroniques.

Le concierge par ailleurs co- fondateur d'Ovillage, Cyriac Gbogou, a salué cette visite du ministre. Il a souligné que ce centre créé en avril 2014, ambitionne d'être un outil d'aide pour le gouvernement. Selon lui, il permet de rendre compétents les jeunes étudiants pour leur insertion socioprofessionnelle, de vulgariser les technologies, de créer un environnement de Start up et tous les profils, d'offrir des stages au plan international et des emplois et de mettre les enfants dans l'environnement des Tic. Elle a, confie-t-il, également mis en place une plate forme servant d'annuaire pour les travailleurs africains (Afriworkers), SécuRoute en 2016 pour l'éducation en sécurité routière à travers les Tic et OpenGéodata.Ci pour la géolocalisation des services et la mise à disposition des données géographiques sur les localités.

A l'en croire, sa structure qualifiée d'espace d'intelligence collective et d'innovation sociale, a glané 4 prix d'excellence. Il s'agit, notamment du prix Africaweb Festival édition 2015, du prix d'excellence 2016 (2e prix de la meilleure initiative numérique « jeune », du prix d'excellence 2017 (prix de la meilleure contribution à la contribution des usages du numérique).

Toutefois, il a posé comme préoccupations majeures l'exigüité de leur espace qui leur permet de former uniquement 15 jeunes en trois mois, le manque d'exonération fiscale et l'absence de cadre réglementaire. Ovillage, à travers le monde, affirme-t-il, revendique 80 personnes formées.

Cote d'Ivoire

L'immigration clandestine au cœur d'un colloque à Abidjan

A Abidjan, le sommet Union africaine-Union européenne doit se tenir à la fin du mois de novembre avec… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.