10 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: Carnaval Kaha - La forte mobilisation

Prenant en compte la dimension économique d'un tel évènement, Yacouba Ouattara, dira que les ressources culturelles riches et diversifiées, l'immense gisement artistique du département...

Niakara a enfin son carnaval ! Le « Carnaval Kaha » qui signifie « le village du carnaval », en tagbana, la principale langue parlée dans la localité. C'est une foire culturelle, touristique, gastronomique, artistique et commerciale. Dès le dimanche 5 novembre, jour du lancement, la mobilisation était exceptionnelle. Le Stade Nalo Bamba, lieu de l'évènement, a été pris d'assaut par une population qui n'a pas voulu se faire conter cet évènement qui se veut historique.

Face à ce déferlement, le secrétaire général de la préfecture, Yacouba Ouattara, qui a donné le coup d'envoi, a rendu un vibrant et solennel hommage à Guibessongui N'Datien Sévérin, député de la circonscription électorale de Niakara, Tortiya et Arikokaha, initiateur du Carnaval Kaha. « Honorable, vous voyez tous ce monde. C'est de la joie, de la fierté, de la grandeur, du vivre ensemble... que vous nous procurez », a-t-il lancé, le premier jour de la fête.

Prenant en compte la dimension économique d'un tel évènement, Yacouba Ouattara, dira que les ressources culturelles riches et diversifiées, l'immense gisement artistique du département, bien exploités et bien valorisés, peuvent contribuer significativement à la croissance, à la lutte contre la pauvreté et à la création d'emplois.

Pour le promoteur, Guibessongui Sévérin, il s'agit, à travers ce Carnaval, entre autres de constituer une plate-forme de retrouvailles inédites pour fédérer toutes les énergies afin de booster ensemble le développement social et économique de toute cette immense zone. « Nous voulons mettre cette plate-forme pour créer les conditions endogènes pour propulser l'émergence », a-t-il lancé.

Après la coupure du ruban, les autorités ont visité les différents stands installés sur la pelouse du stade. Elles ont pu apprécier les œuvres réalisées au centre céramique de Katiola, celles des potières, des fileuses de coton et de tissus traditionnels, des tisserands des nattes. Un stand est même consacré à la littérature tagbana.

Cote d'Ivoire

L'ex-président burkinabè Compaoré sort de son silence

Réputé pour son flegme et observant un strict devoir de réserve depuis son exil en Côte… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.