11 Novembre 2017

Congo-Kinshasa: 2e jour du procès impliquant le député Batumike à Kavumu

En RDC, c'est la deuxième journée à Kavumu, dans le Sud-Kivu, du procès impliquant le député Fréderic Batumike et ses présumés complices. Vendredi 10 novembre, les avocats de la défense ont soulevé des exceptions auxquelles la cour va répondre ce samedi.

Déjà aux petites heures du matin, les habitants de Kavumu ont pris d'assaut la salle où se déroule le procès. Pour l'audience de ce vendredi, Fréderic Batumike et dix-sept autres prévenus sont dans le box des accusés. La cour procède à leur identification complète.

S'ensuit alors la lecture des charges : meurtre, viol d'une quarantaine d'enfants, organisation en bande criminelle... Quelques exceptions de forme sont soulevées par les avocats de la défense. On évoque les conditions de l'arrestation du député Batumike et sa détention alors que, selon ses avocats, on aurait dû tenir compte des immunités dont il devrait jouir. La cour écoute attentivement les moyens présentés. Et le président du tribunal promet de répondre à toutes ces exceptions ce samedi 11 novembre à midi. L'audience est ainsi levée.

Parmi les parties civiles qui se sont constituées à ce procès figure la Nouvelle dynamique de la société civile dont un membre avait été assassiné au moment des faits imputés à la bande de Fréderic Batumike. Jean-Chrysostome Kijana, le président de l'ONG, espère en tout cas que justice sera faite à l'issue de ce procès.

Congo-Kinshasa

Manifestations du 28 novembre - Affrontement programmé entre la MP et le Rassemblement

Trois marches auront lieu le mardi 28 novembre dans la capitale : une signée Front pour le… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.