11 Novembre 2017

Sénégal: Perspectives agricoles et alimentaires 2017/2018 - Les partenaires à la sécurité alimentaire satisfaits des évaluations préliminaires

Papa Abdoulaye Seck, ministre de l'Agriculture et de l'équipement rural s'est félicité de l'évaluation préliminaire des récoltes de la campagne agricole 2017. C'était hier vendredi, audit ministère, lors de la présentation des résultats des récoltes, en présence des partenaires techniques et financiers.

La mission conjointe CILSS, FAO, PAM, FEWSNET, Gouvernement du Sénégal, conduite par Williams Massaoud, chef de la délégation du Cilss, a livré hier, vendredi, à Dakar les résultats préliminaires des récoltes de la campagne agricole 2017-2018. Lesquels sont encourageants, a révélé le chef de la délégation. Ainsi selon M Massaoud, «l'évaluation préliminaire de la production céréalière est estimée à 2 549 357 tonnes, soit une hausse de 20% par rapport à 2017 et une hausse de 54% par rapport à la moyenne des 5 dernières années»,a-t-il déclaré.

Toutefois, «sur le plan pastoral, la situation reste mitigée à cause des faibles pluies enregistrées pendant les mois d'Août et de septembre dans la zone Nord. Il a été observé un faible développement du pâturage et un niveau limité de remplissage des points d'eaux pour l'abreuvement du bétail dans les départements de Linguère, Matam, Podor. Ainsi des poches de faible productivité de biomasse fourragère sont observées par endroits à Linguère, Matam, Kanel, Podor. Quant à la situation zoo-sanitaire, elle est calme dans l'ensemble du pays», peut-on lire dans un document transmis à la presse.

En revanche, «aucun foyer de maladies n'a été signé», précise le document.

Pour la production du riz, elle est de 1 015 334 tonnes, soit une augmentation de 7% par rapport à la campagne agricole de 2016/2017 et une hausse de 53% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Pour le mil, la production est de 891 069 tonnes, soit une hausse de 37% par rapport à la campagne 2016/2017 et une hausse de 49% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Une bonne tendance est notée dans la production de sorgho qui est de 225 696 tonnes, soit une hausse d 27% par rapport à 2016/2017 et une hausse de 62% par rapport à la moyenne des 5 dernières années.

Le même constat est noté dans la production qui est de 4024 tonnes, soit une hausse de 7% par rapport à 2016/2017 et une hausse de 66% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. De même pour la production du maïs est de 417 259 soit une hausse de 21% par rapport à 2016/2017 et une hausse de 63% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Pour l'arachide, la production est de 1 411 574 tonnes soit une hausse de 42% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. La même dynamique est notée dans la production du Niébé, du sésame, du manioc, du coton, de la pastèque, de l'horticole, de la pomme de terre, et de l'oignon.

S'agissant des exportations de fruits et légumes en cours sont estimées actuellement à 102 000 tonnes contre 91 106 tonnes en 2016/2017 à la même période, soit une hausse de 12%.

Au titre des recommandations, les partenaires techniques et financières exhortent l'Etat du Sénégal à poursuivre l'opérationnalisation des GTP locaux; conduire au moins deux missions conjointes Gouvernement/Partenaires de suivi de la campagne agricole en prélude à la mission du Cilss; identifier les zones à risque de faible productivité et évaluer le degré de sévérité; renforcer le financement des statistiques agricoles et des enquêtes sur la sécurité alimentaire; renforcer le groupe de travail pluridisciplinaire (Gtp) mis en place dans le cadre du suivi de la campagne agropastorale; et mettre à la disposition du Sénégal un modèle de prévision de rendement.

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.