10 Novembre 2017

Congo-Brazzaville: Transport aérien - Nouvel air Congo à la recherche d'un nouveau souffle

La compagnie aérienne nationale pourra bientôt se doter de nouveaux avions de type MA 60, pour renforcer sa flotte et assurer la desserte de l'hinterland.

Créée en 2008, Nouvel air Congo essaie tant soit peu de trouver des solutions aux nombreuses difficultés qu'elle traverse, notamment l'apurement des 56 mois d'arriérés de salaire, l'amélioration de la gestion financière et le renforcement des partenariats.

« En principe, c'est une société aérienne sur laquelle on peut compter, parce qu'elle sera dotée de nouveaux avions dans le cadre de la coopération avec la République populaire de Chine », a déclaré le nouveau ministre des Transports, de l'aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, sans préciser le nombre exact des aéronefs attendus.

Le ministre des Transports, qui poursuit la ronde des différentes structures sous sa tutelle, avait visité le siège de la compagnie Nouvel air Congo, le 9 novembre. A cette occasion, il s'était entretenu avec le délégué du personnel et la direction générale pour savoir davantage sur l'état de santé de l'entreprise.

«Nous constatons une certaine amélioration depuis l'installation du nouvel administrateur financier, a confié le délégué du personnel, Gabriel Séraphin Balsomi, sollicitant l'intervention de la tutelle pour le paiement des arriérés de salaire. « Nous avons sollicité l'apport du ministre pour pouvoir améliorer la gestion et la transparence dans la gouvernance de l'entreprise », a-t-il déclaré.

La compagnie aérienne dispose de trois avions de type MA 60, la nouvelle génération de ces appareils fabriqués en Chine. Elle entend optimiser le partenariat qu'elle entretient avec la société chinoise AVIC international pour la formation de ses équipages et de son personnel.

Pour le ministre Fidèle Dimou, « le principal problème de Nouvel air Congo, c'est l'absence d'un statut juridique », a-t- il dit. Depuis que cette compagnie existe, elle n'est régie par aucun texte statutaire juridique. « C'est un problème qu'il va falloir réparer, afin de permettre à la société de solliciter des financements auprès des banques », a promis Fidèle Dimou.

Notons qu'après la visite de Nouvel air Congo, le membre du gouvernement s'est rendu à la direction générale des Transports terrestres, où lui ont été soumis les problèmes liés au contrôle technique des véhicules et à l'absence des panneaux de signalisation sur certaines routes.

Congo-Brazzaville

Que font des adolescents tard la nuit dans les rues !

À cette exclamation que suscite un constat réel, la réponse est que ces adolescents sont soit des… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.