11 Novembre 2017

Bénin: Patrice Talon reçoit les syndicats de la santé, un projet d'accord conclu

Les discussions entre le chef de l'Etat Patrice Talon et le collectif des syndicats du secteur de la santé, en grève depuis deux mois, ont abouti à un projet d'accord de trois pages autour des trois revendications principales. Pour le moment le mot d'ordre de la grève n'est pas levé. Il le sera dès signature.

Sur les revendications à incidences financières, on n'a pas traîné, les ressources étaient disponibles, il fallait juste s'entendre sur l'échéancier.

La gestion de carrières maintenant, là, la promesse d'un calendrier de règlement accéléré a été faite.

La brouille majeure était le projet de réformes du secteur. Les syndicats ont attaqué les conclusions de la commission, réclamant même la dissolution du comité de pilotage. Patrice Talon n'a pas apprécié. Ses premiers mots sont cinglants : « Réformer est une prérogative de l'exécutif », dit-il.

Les syndicalistes encaissent. Le chef de l'Etat béninois manoeuvre ensuite avec habileté et se dit « ouvert et favorable aux contributions pertinentes ». A la fin de la séance, la décrispation est visible.

Les deux camps expriment des regrets sur les deux mois de paralysie des hôpitaux. Par précaution, les syndicats demandent que tout soit consigné. Le protocole d'accord est rédigé dans la foulée.

Selon nos informations, le protocole d'accord sera probablement signé lundi, puis la suspension de la grève interviendra.

Bénin

Valérie Vinakpon, digne et fière ambassadrice des 'Saveurs du Bénin'

Son histoire est singulière. Son rapport à la cuisine l'est autant. Son engagement pour les casseroles se… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.