13 Novembre 2017

Libye: Migrants - Après un sauvetage raté, une vidéo accuse les garde-côtes libyen

Photo: IRIN/Ibrahim Diallo
Des ressortissants nigériens qui avaient fui le conflit en Libye, arrivent dans la ville d’Agadez.

Un nouveau drame meurtrier s'est déroulé la semaine dernière en mer, au large de la Libye. Cinq passagers d'un bateau pneumatique en détresse sont morts noyés, alors même qu'une opération de secours de l'ONG allemande Sea-Watch était en cours et qu'une vedette des garde-côtes libyens était intervenue également.

L'ONG, qui a pu récupérer 58 personnes à bord, ainsi que le corps des victimes, a immédiatement accusé « le comportement brutal » des garde-côtes libyens. Une accusation rejetée par ces derniers.

Mais une vidéo diffusée par la chaîne de télévision italienne Rai News accrédite bien la thèse d'une manœuvre dangereuse, et finalement fatale, de la vedette libyenne.

Comme tous les sauvetages en mer, celui de la semaine dernière a dû se faire vite. Le canot pneumatique sur lequel avaient pris place plus d'une centaine de personnes était en train de couler. Et les passagers ne savaient pas nager, pour la plupart.

Sur la vidéo diffusée par la Rai, les premiers moments sont habituels : des zodiacs récupèrent les naufragés, ceux qui sont tombés à la mer et ceux qui s'accrochent encore à leur canot.

Mais on entend surtout les échanges radio entre les équipages : celui du Sea-Watch 3 d'abord, celui d'un hélicoptère de la marine italienne venu en soutien, et celui des garde-côtes libyens qui récupèrent des naufragés eux aussi.

Mais soudain, tout s'emballe. La vedette libyenne se détourne et pousse ses moteurs à fond. Dans l'hélicoptère, on voit que plusieurs personnes sont encore accrochées à tribord, aux échelles de flanc.

On lance donc un ordre aux Libyens : « Coordonnez-vous avec le Sea-Watch. » Mais rien n'y fait : le bateau libyen ne répond pas et continue, les moteurs à fond.

La radio de l'hélicoptère hausse le ton : « Ici l'hélicoptère de la marine italienne. Nous vous ordonnons de vous arrêter. Maintenant, maintenant, maintenant ! »

Pas de réponse. La vedette a repris sa route, avec 47 survivants, vers la Libye. Dans son sillage, on a récupéré cinq cadavres, dont celui d'un enfant.

Libye

Migrations - Les diasporas dénoncent l'attitude des Etats africains

L'avalanche de réactions se poursuit suite aux images, diffusées par CNN, de personnes vendues comme… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.