13 Novembre 2017

Somalie: Les enjeux de l'élection présidentielle

Photo: wikipédia
Ahmed Mohamed Mahamoud Silanyo, Président du Somaliland depuis 2010

Le Somaliland organise ce lundi 13 novembre une élection présidentielle. Ce territoire de 4 millions d'habitants, ancienne colonie britannique, s'est déclaré indépendant de la Somalie en 1991 après dix ans de guerre civile. Mais depuis, il n'est pas reconnu par la communauté internationale.

Pour autant, il vit en autonomie et en paix. Le président sortant, Ahmed Silanyo, a décidé de ne pas se représenter. Trois candidats se présentent pour lui succéder dans une présidentielle aux enjeux multiples.

Pour le Somaliland, l'enjeu est d'abord interne : celui de la paix et de la stabilité que ce territoire parvient à maintenir depuis plusieurs années. Mais qui dit nouveau président, dit nouveau jeu d'échec entre les différents clans.

Le Somaliland n'a que trois partis autorisés, mais en coulisse, le système traditionnel reste très présent. « Le nouveau président devra trouver des compromis, gérer un équilibre très délicat à travers le consensus », explique Ulf Turlinden, spécialiste de la région.

L'élu devra également poursuivre la délicate réconciliation avec les provinces de Sanaag et Sool, dans l'Est, qui régulièrement remettent en cause le pouvoir central.

Un scrutin réussi renforcerait la crédibilité du territoire

Mais l'enjeu de cette présidentielle est tout aussi externe. Même s'il n'est pas reconnu, le Somaliland suscite une certaine admiration puisqu'il est parvenu à organiser plusieurs élections seul, de façon relativement calme et transparente.

« Réussir ce scrutin renforcera la crédibilité aux yeux des étrangers. Cela pourrait déboucher vers plus d'investissements et d'opportunités », explique Marc Bradbury, de la Rift Valey Institute.

Ce réchauffement des relations pourrait faire du bien car la présidentielle est retardée depuis deux ans à cause de la sécheresse.

Un report qui a agacé la communauté internationale qui a plutôt renforcé son aide à la Somalie voisine, suite au recul des islamistes shebabs et à l'amélioration relative de la situation.

Quant à une reconnaissance internationale, on n'en est pas encore là s'accordent à dire les experts, même si une présidentielle réussie permettra au Somaliland de marquer des points comme l'explique à notre envoyé spécial cet homme rencontré à Hargheisa.

Somalie

Election au Somaliland - les observateurs appellent à la retenue avant les résultats

Au Somaliland, on attend toujours le résultat de la présidentielle du lundi 13 novembre. Ce pays de la… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.