13 Novembre 2017

Burkina Faso: Route Manga/Zabré - Le calvaire prend fin dans deux ans

Le ministère des Infrastructures a organisé le lancement officiel du Projet de transport et de développement des infrastructures urbaines (PTDIU) marqué par le démarrage des travaux de bitumage de la route Manga-Zabré. Le lancement des travaux de bitumage a été effectué par le Président du Faso, Roch Marc Chrisian Kaboré, le 9 novembre 2017 à Zabré.

Poussière asphyxiante, nids de poule, escaliers, longue et dure traversée d'une voie rouge qui serpente entre la végétation et semble infinie tant il faut du courage et de la patience pour parcourir les 79Km reliant Manga à Zabré dans la province du Boulgou. Tout ceci ne sera qu'un mauvais souvenir dans 24 mois. En effet, dans deux ans, le serpent rouge fera une mue et deviendra un serpent noir au grand bonheur des habitants de la localité et des usagers de la RN 29.

D'un coût total de 28 394 065 343 F CFA, les travaux seront exécutés par le groupement d'entreprises l'Africaine des travaux publics SA (ATP-SA)/ Société de grands travaux internationaux (SGTI)/ Kanazoé et Frères (KF). Pour le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, « le bitumage de la route Manga-Zabré contribuera non seulement au désenclavement de la zone facilitant ainsi les échanges entre la région du Centre, Sud et celle du Centre, Est, mais aussi avec tous les pays frontaliers ».

Le tronçon de la Route nationale no 29 à bitumer et dont les travaux ont été lancés par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, débute dans la ville de Manga et prend fin à la sortie de la ville de Zabré. La voie bitumée traversera les localités de Manga, Gogo, Gon, Boussougou, Dindéogo et de Zabré. Suite à la demande du Président du Faso, la décision de bitumer la RN 29 jusqu'à la Frontière du Ghana a été actée sur le champ par la Banque mondiale.

Pour terminer, le ministre Eric Bougouma a traduit à l'endroit des partenaires, notamment la Coopération suisse et la Banque mondiale, ses sentiments de gratitude pour leurs contributions multiformes à la mise en œuvre du Projet de transport et de développement des infrastructures urbaines (PTDIU). Cheick Kanté, Représentant résident de la Banque mondiale au Burkina Faso, Représentant les partenaires, a confié que l'objectif du projet est d'améliorer la mobilité et l'accès aux infrastructures dans les zones rurales et urbaines ciblées que sont la région de la Boucle du Mouhoun, la région du Centre-Est, la région du Centre-Sud, la région du Centre-Ouest et la région du Nord.

Pour Cheick Kanté, « en répondant positivement à la requête du Burkina Faso de l'appuyer pour l'amélioration de l'état du réseau routier et l'amélioration de la gestion urbaine, la Banque mondiale et la Coopération suisse ont fait le choix d'accompagner le désenclavement et l'amélioration des conditions de vie au quotidien des populations ».

Par rapport aux travaux de bitumage de la voie Manga-Zabré, le Représentant de la Banque mondial a souhaité que la qualité des travaux, ainsi que le respect des délais des travaux soient respectés.

Il ressort que le PTDIU concerne 4 ministères, à savoir le ministère des Infrastructures, le ministère en charge des transports, le ministère de l'Urbanisme et de l'habitat et le ministère de l'Administration territoriale et de la décentralisation. Il est d'un coût total de 112 millions de dollars US, soit 64 milliards de F CFA.

Pour rappel, depuis le Président Saye Zerbo, Roch Marc Christian Kaboré a été le deuxième Président à fouler le sol de Zabré.

Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso

« Nous sommes en pleine action sur la question du désenclavement »

« Le lancement des travaux de cette route était tant entendu par les populations de cette localité. Je suis d'autant plus content que la Banque mondiale vient de marquer son accord pour la continuation de cette route de Zabré jusqu'à la Frontière du Ghana.

C'était d'ailleurs une des revendications de la population. Nous sommes en pleine action sur la question du désenclavement du Burkina Faso.

Nous remerçions tous nos partenaires, la Banque mondiale, la Coopération suisse et toutes les autres institutions qui participent avec nous au financement des infrastructures routières et au désenclavement du Burkina Faso.

Toutes les préoccupations évoquées par le maire sont déjà prises en compte par le gouvernement et seront réalisées dans les prochains jours. »

Burkina Faso

L'ex-président burkinabè Compaoré sort de son silence

Réputé pour son flegme et observant un strict devoir de réserve depuis son exil en Côte… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.