13 Novembre 2017

Mali: Sotelma - Malitel - Ni "limogeage de responsable", ni "détournement de milliards de FCFA"

Aucun responsable du Service Mobicash de Malitel n'a été " limogé " et il n'y a pas eu non plus de " détournement de plusieurs milliards de FCFA sur les cartes de recharge ", indique un communique du Service Relations Publiques de la SOTELMA SA.

Ces informations, livrées par un journal de la place, ont fait réagir le Service Relations Publiques de la SOTELMA SA qui tient à faire savoir ce que suit.

A sa création, Mobicash était une Cellule. Mais, suite à la fois d'une " croissance rapide " et d'un plan stratégique efficace, la Cellule a été érigée en un Département comprenant plusieurs services. Une évolution positive qui a conduit à la nomination d'un chef de Département et de chefs de services.

A ce jour, la Direction de la filiale mobile de l'opérateur historique de téléphonie au Mali n'a limogé aucun responsable de Mobicash. Elle a juste procédé à l'affectation de celui qui en était le Responsable au Service Audit et Contrôle Général. Quoi de plus normal dans une entreprise que de mettre les cadres aux postes où ils peuvent être le plus utiles ou les plus performants ?

En dehors de ce Responsable, aucun autre n'a, au demeurant, changé de poste.

S'agissant de l'audit interne évoqué par l'article, le Service Relations Publiques de SOTELMA-MALITEL relève que " les audits sont des outils de gestion et sont pratiqués de façon permanente au sein de l'entreprise."

Au total la SOTELMA SA se porte toujours aussi bien et poursuit une croissance sereine pour le bien de ses millions d'utilisateurs et du Mali tout entier.

Mali

La collusion entre groupes terroristes et signataires de l'accord d'Alger dénoncée

Le représentant local de la Force française Barkhane, le général Christian Allavène a… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.