13 Novembre 2017

Cameroun: Me Abdoulaye Harissou le notaire de Marafa a quitté la prison principale de Yaoundé

Happy end pour le notaire de l'ancien baron du régime de Yaoundé, Marafa Hamidou Yaya. Abdoulaye Harissou a quitté le pénitencier principal de la capitale hier dimanche 12 novembre.

A en croire une source qui a joint Camer.be au téléphone à heure du matin de ce lundi 13 novembre, l'ex-prisonnier célèbre prisonnier, a recouvré la liberté, escorté par le commissaire du gouvernement. « Me Harissou n'a pas de maison à Yaoundé. Mais ce qui est sûr, il ne va pas dans un hôtel. Il va d'abord être hébergé par un de ses amis », a indiqué au téléphone à votre journal, un proche de l'ex- détenu politique.

En détention provisoire, le Tribunal militaire de Yaoundé qui acquittait à la même occasion trois journalistes (Rodrigue Tonguè, Baba Wamé et Félix Ebolé Bola) inculpés pour non dénonciation d'informations relatives à la déstabilisation du Cameroun, avait aussi délibéré pour la relaxe du notaire. Mais curieusement, et au grand dam de son conseil qui n'a pas manqué de crier sa colère, Me Abdoulaye Harissou a encore sans explication juridique, passé 14 jours derrière les barreaux.

Ainsi prend fin le feuilleton Me Abdoulaye Harissou qui condamné à trois ans de prison le 30 octobre dernier, recouvre la liberté pour avoir passé trois ans en détention provisoire. Sans doute que l'homme à qui sa famille a cruellement manqué, saute dans le premier avion ce jour pour son Garoua (région du Nord) natal.

Cameroun

Education et croissance économique - Le rôle de l'industrie de l'édition

Une conférence régionale de haut niveau s'ouvre ce matin dans la capitale sur le sujet. Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.