12 Novembre 2017

Guinée Equatoriale: Le grand rendez-vous électoral

Photo: Capital FM
photo d'archives

Les électeurs ont voté hier pour les législatives, sénatoriales et communales avec plusieurs formations politiques en course.

Quelque 300.000 Equato-guinéens étaient attendus hier aux urnes dans le cadre des élections législatives, sénatoriales et municipales. L'enjeu de ce triple scrutin porte sur le vote des 100 députés, 75 sénateurs ainsi que sur le renouvellement des exécutifs communaux de Malabo et de Bata, les des deux principales villes du pays.

Dans l'ensemble, le scrutin s'est déroulé dans le calme et a connu une participation importante. Le Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE), au pouvoir, qui jouit d'une majorité écrasante au Parlement avec 99% des sièges, est en course contre une pléiade de formations politiques de l'opposition.

Notamment l'Union du centre droit (UCD), une coalition de plusieurs partis emmenée par le parti Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), et le parti Citoyens pour l'innovation (CI), déterminés à changer la donne.

Dans un camp comme dans l'autre, chacun se dit tout de même bien parti pour réaliser des scores importants au terme du processus.

De par son implantation à travers ce pays de 1,2 million d'habitants, le parti au pouvoir entend rééditer les anciens scores pour rester maître du jeu aussi bien au niveau du Parlement qu'au sein des communes.

« Nous avons présenté 97% de listes électorales au niveau des circonscriptions. Ce qui signifie que si les élections sont libres et avec la popularité dont jouit notre parti, nous espérons remporter les élections», a déclaré Martin Ela Ondo, membre du Comité central du PDGE. Du côté de l'opposition, on ne l'entend pas de cette oreille.

D'autant plus qu'on promet de nombreux changements au sein du Parlement. « Si nous entrons au Parlement, nous allons changer toutes les lois et abroger la Constitution», a déclaré Avelino Mocache Mehenga, président de l'UCD.

Invitant les différents candidats à faire preuve de fair-play au cours de ce scrutin, le président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, a déclaré en fin octobre dernier que «dans une confrontation électorale, il n'y a ni vainqueur ni vaincu, c'est le peuple qui gagne ».

Guinée Equatoriale

Des élections à sens unique pour le pouvoir

Les 300 000 électeurs équato-guinéens étaient appelés aux urnes dimanche 12 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.