13 Novembre 2017

Cameroun: Affaire Eto'o/ Nathalie Koah - Le journaliste Chantal Roger Tuilé avait perçu 17 millions FCFA tout seul

L'émission L'arène a reçu hier dimanche 12 novembre 2017, un personnage qui attire autant qu'il éloigne : Chantal Roger Tuilé, directeur de la publication (Dp) de La Tribune de l'Est, un journal à la périodicité fluctuante.

Interrogé sur son registre de journaliste, le Dp qui s'est joué de ses intervieweurs avec ruse comme d'ordinaire, en a quand même reçu de la part de Souley Onohiolo le teigneux reporter du Messager.

Aussi, Chantal Roger Tuilé, eu égard à l'affaire qui l'oppose au Dg de la Cnps, a-t-il été accusé par son confrère du Messager, d'être « un mauvais journaliste ». Et sur ses rétropédalages journalistiques le Dp de La Tribune de l'Est, a avoué avoir perçu 05 millions FCFA en mai 2014 pour assurer la communication de Nathalie Koah la petite amie du footballeur Samuel Eto'o qui avait alors fait séquestrer son amante d'alors au commissariat du 2è arrondissement à Mokolo à Yaoundé, pour « escroquerie et abus de confiance ».

De la persévérance de Souley Onohiolo accusé tacitement avec Patient Tsala d'avoir reçu l'argent de Mekulu Mvondo pour venir le mettre en difficulté, nous apprenons que Chantal Roger Tuilé, une semaine après avoir reçu les 05 millions de Nathalie Koah, avait aussi reçu 12 millions FCFA de la part de Samuel Eto'o. Et sur les 05 millions de l'ancienne hôtesse de Camair-co, Chantal Roger Tuilé affirme avoir donné 500 mille FCFA à plusieurs autres responsables de média dont Jules Elobo, Jean De Dieu Ayissi et compagnie. « Faux, vous n'avez donné l'argent à personne. Vous l'avez mangé tout seul », lui rétorque Souley Onohiolo qui le traite de journaliste à gages.

De ce feuilleton, Chantal Roger Tuilé avoue que c'est Samuel Eto'o qui du Brésil pour le Coupe du Monde 2014, l'avait appelé sous la médiation des journalistes Jean Bruno Tagne et Bony Philippe, y étant pour couverture médiatique. A en croire l'émission l'Arène, Chantal Roger Tuilé qui accuse Mekulu Mvondo (Dg Cnps) d'avoir récemment envoyé des hommes cagoulés le tuer, avait tout seul, en l'espace d'une semaine, glané 17 millions FCFA dans la sulfureuse affaire de sexe, d'argent et d'alcool entre Samuel Eto'o et Nathalie Koah.

Le coriace journaliste connu pour sa grande gueule et le caractère mercantiliste de son exercice journalistique, avait alors roulé les deux camps, en traitant premièrement Samuel Eto'o de « terrible sorcier », puis, virage à 180°, traitant à son tour, Nathalie Koah de « très mauvaise et dangereuse fille » qui veut détruire le capitaine des Lions indomptables. Deux postures opposées, qu'il eut le cran de soutenir sans coup férir, à intervalle de deux semaines seulement, toujours dans l'émission Canal presse diffusée sur Canal2. Pis encore, Chantal Roger Tuilé selon Souley Onohiolo, avait roulé ses confrères dans la farine, en les mettant sans un sou au boulot au profit de Nathalie.

Voilà un homme vraiment ondulant et divers. Un journaliste à la plume flexible et variable selon les billets de banque. Regrettable et piteux ! Le monde de la presse a assisté hier dimanche, à une des plus grandes tragédies de la télévision camerounaise. Jamais des journalistes ne s'étaient autant dénigrés et insultés en direct et en mondovision comme ce fut le cas ce 12 novembre 2017 entre 20h 30 et 22 heures 15 à Yaoundé au cours de l'émission l'Arène, entre Chantal Roger Tuilé et Souley Onohiolo. Adieu la confraternité !

Cameroun

Humanitaire - Vers la construction à Mora d'une Superette Solidaire pour veuves et orphelins des soldats tombés contre Boko Haram

Depuis 2013, le Cameroun est en proie aux attaques meurtrières de la secte satanique et meurtrière Boko… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.