12 Novembre 2017

Tunisie: Une reprise en bonne et due forme

Le secteur touristique a connu une amélioration considérable au cours des neuf premiers mois de l'année 2017 estimé à 23,8% (5,4 millions de nuitées au cours de l'année 2017 contre 4,3 millions de nuitées au cours de la même période de l'année 2016).

Cette nette amélioration a touché tous les marchés touristiques et notamment le marché russe qui a enregistré des taux records au cours de l'année 2016. La Tunisie dans sa stratégie, et notamment l'Ontt, a utilisé plusieurs campagnes et publications via plusieurs agences à l'étranger et s'est appuyée sur le digital.

Dans le même ordre d'idée, le marché européen a enregistré plus de 17,5 (1,4 million de nuitées), le marché français +47%, le marché maghrébin +34,4%, 2,8 (millions de nuitées). Le marché magrébin représente 52,7% du volume total. Le marché de l'Amérique du Nord représente +24,6% et les marchés africains lointains 28,3%. Mme Amel Kallel, directrice des marchés touristiques, nous indique que cette amélioration est le résultat de plusieurs facteurs, essentiellement l'annulation des mesures de sécurité dans plusieurs pays grâce à l'amélioration de la sécurité en Tunisie et la présence des agents de la sécurité dans les sites et places touristiques, la levée de la restriction de plusieurs pays, grâce à l'effort de nos ambassades à l'étranger.

Campagnes publicitaires numériques

Le retour de confiance de nos partenaires en la destination Tunisie, notamment des marchés traditionnels, est confirmé. Des plans stratégiques efficients et des programmes promotionnels appuyés et ciblés, réalisés depuis 2016 dans les différents marchés touristiques en collaboration avec les opérateurs du secteur, ont donné leurs résultats positifs. Les campagnes promotionnelles dans les différents marchés se sont basées notamment sur la mise en valeur du site tunisien. Des campagnes publicitaires numériques ont été également menées, enrichies par des rencontres grand public sans compter nos participations dans les salons et forums au profit des journalistes des différents organes de la presse écrite, audiovisuelle et numérique.

Selon les estimations disponibles, le nombre des arrivées, jusqu'à la fin de 2017, atteindra environ 6,7 millions d'arrivées soit une augmentation de 18%. Les perspectives sont bonnes pour l'année 2018 et, selon l'étude élaborée dans ce sens : «On espère enregistrer de bonnes performances pour l'année 2018. Les différents marchés européen, africain et asiatique seront de retour», conclut Mme Kallel. Par ailleurs, les produits offerts aux touristes dans le cadre de la diversification sont diversifiés comme le bien-être et de la santé, les activités culturelles, de plaisance, sportives et d'aventure.

Le tourisme intérieur depuis 2016 a enregistré, quant à lui, plus de 2,3 millions d'arrivées dans les hôtels et plus de 5 millions de nuitées dans les hôtels en 2016 soit une part de marché de 30%. Ce marché est appelé à se développer davantage au cours des prochaines années.

Tunisie

Entrée en activité de «Bani Watani»

Le président du Comité constitutif du parti «Bani Watani», Saïd Aïdi, a… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.