13 Novembre 2017

Congo-Kinshasa: Un officier congolais nie son implication dans les massacres de Beni

La cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu poursuit ses audiences dans le procès des rebelles ougandais ADF. Le procès porte sur les massacres commis à Beni, dans l'est de la RDC.

Le nom du général Muhindo Akili Mundos apparaît dans différents rapports comme l'un des organisateurs présumés des tueries, que ce soit en ville ou en territoire de Beni.

Il aurait armé et financé les auteurs des massacres à la machette dans cette contrée. Des massacres imputés aux rebelles ougandais ADF et qui ont fait plus d'un millier de victimes depuis octobre 2014.

Ce lundi, l'officier était convoqué par le tribunal militaire en qualité de témoin. De nombreux Congolais avaient fait le déplacement pour assister à sa comparution. Notre correspondant dans le Kivu, John Kanyunyu était lui aussi au tribunal.

Congo-Kinshasa

Que prévoit la nouvelle loi électorale déposée à l'Assemblée nationale?

En RDC, le projet de loi électorale révisée est désormais sur le bureau de… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.