13 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: Meurtre - Un paysan abattu par un militaire à la frontière ivoiro-ghanéenne

Interpellé par l'élément Faci, des disputes s'en sont suivies lorsque les villageois sont sortis nombreux avec l'intention de lyncher l'élément. C'est ainsi que pour se défendre, ce dernier a fait deux tirs de sommation pour tenter de les dissuader.

La situation était tendue le 10 novembre, à Massakro, village situé à deux kilomètres du Ghana, dans la sous-préfecture de Damé, dans le département d'Agnibilékrou, entre les Forces armées de Côte d'Ivoire (Faci) et les populations.

À l'origine de cet incident, un homme âgé de 25 ans a été abattu par un élément des Faci. Les faits, tels que relatés par le commandant « Petit Cherif », révèlent que l'infortuné jeune homme transportait du cacao vers le Ghana voisin, en dépit de l'interdiction.

Interpellé par l'élément Faci, des disputes s'en sont suivies lorsque les villageois sont sortis nombreux avec l'intention de lyncher l'élément. C'est ainsi que pour se défendre, ce dernier a fait deux tirs de sommation pour tenter de les dissuader. Ce qui n'a pas freiné leur velléité d'en découdre avec lui.

Face à cette menace, un troisième tir de sommation a malheureusement donné la mort au jeune homme. Les populations mécontentes, munies d'armes blanches pour certains, et d'armes à feu pour d'autres, ont mis le feu à tous les barrages des forces de l'ordre dans les sous-préfectures de Damé, d'Akobouassué ainsi que ceux de la frontière avant de réduire en cendres les engins des forces de l'ordre.

Certains ont eu la vie sauvent en allant se réfugier au Ghana. Joint par téléphone, un notable de Damé a confié que la presse ne pouvait se rendre sur les lieux du crime à cause du climat très tendu dans le village et que le chef ne pouvait assurer leur sécurité.

Le préfet du département d'Agnibilékrou, Koné Lobognon Jacques, a, quant à lui, appelé au calme et à la retenue tout en assurant qu'une enquête était en cours pour situer les responsabilités. Il s'est rendu dans la famille éplorée.

Cote d'Ivoire

Mise en oeuvre du pnia 2 - L'état ivoirien obtient près de 126 milliards de fcfa de quatre entreprises privées

Le secteur de la semence va amorcer un réel développement en Côte d'Ivoire. Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.