13 Novembre 2017

Cote d'Ivoire/Maroc: Hervé Renard - "Notre solidarité a fait la différence"

interview

Sincèrement, je n'ai de leçon à donner à personne. L'histoire ne se refait pas de la même façon. Chaque histoire est différente. Je pense que la Côte d'Ivoire est un énorme pays de football.

Quelles consignes avez-vous données à vos joueurs avant ce match ?

Nous avons fait ce que nous avions l'habitude de faire. C'est-à-dire jouer et presser l'adversaire pour le forcer à perdre des ballons. Grâce à notre solidarité et à notre pressing collectif, nous les avons beaucoup perturbés. Le plan a réussi. On ne se voyait pas venir se mettre à onze derrière. On n'aurait pas réussi notre mission si on l'avait fait. Les joueurs ont réussi un match exceptionnel. Ils ont été présents dans les duels du début à la fin. Le Maroc a mérité sa qualification.

La Côte d'Ivoire ne vous a-t-elle pas facilité la tâche sur cette rencontre ?

Je ne pense pas que la Côte d'Ivoire nous ait facilité la tâche. C'est notre état d'esprit, notre combativité qui a fait la différence. Les Ivoiriens nous attendaient dans les duels et nous avons répondu présent. C'était ça la clé du match.

Est-ce un pari réussi pour vous ?

Nous avons réussi notre pari. Vous savez, au football, l'entraîneur a une mission. Je suis venu au Maroc pour qualifier l'équipe pour la Coupe du monde. En signant mon contrat, j'ai mesuré les pour et les contre. Il y a à peu près deux ans, nous étions très loin de ce niveau. Il a fallu mettre certaines règles en place et, bien sûr, il y a également eu l'abnégation des joueurs qui ont répondu de façon exceptionnelle, comme l'avaient fait les Ivoiriens lors de la Can 2015. Quand on a la qualité en plus de la solidarité, ça fait la différence.

Vous êtes l'homme le plus heureux actuellement...

Je suis un homme comblé, mais surtout heureux pour les supporters qui ont fait le déplacement. Imaginez un seul instant qu'ils l'aient fait pour rien. Il y en a qui ont fait des sacrifices en venant de très loin. Ils étaient très nombreux et c'était quelque chose d'exceptionnel comme soutien.

Que vous a dit le Roi du Maroc après cette victoire ?

Je remercie Sa Majesté de m'avoir appelé aussitôt après le match. C'est un honneur immense pour moi. Il a rendu hommage à tout le monde. D'abord au président de la fédération, ensuite au capitaine qui lui a également parlé. Il a dit sa fierté de savoir que le drapeau marocain va flotter à nouveau à la Coupe du monde. C'est la cinquième participation du Maroc à une phase finale de Coupe du monde, donc ce n'est pas un petit pays. Certains nous disaient avant qu'on n'avait pas l'habitude de se qualifier. Nous avons répondu sur le terrain et de la plus belle manière.

Quelles ont été vos consignes à Amrabat face à Serge Aurier ?

Je connais les qualités de Serge Aurier qui est un joueur avec des capacités athlétiques hors normes. Le seul qui était capable de répondre dans sa zone était Amrabat. Il jouait en Premier League l'année dernière, plus précisément à Watford. Maintenant, il évolue à Léganès en Espagne. Il a l'habitude de ce football avec beaucoup de duels. Il a tout donné pour son pays et je l'en remercie. Si on n'avait pas eu quelqu'un pour ce travail sur le côté de Serge Aurier, on aurait été en difficulté.

Quel jugement portez-vous sur l'équipe ivoirienne ?

Sincèrement, je n'ai de leçon à donner à personne. L'histoire ne se refait pas de la même façon. Chaque histoire est différente. Je pense que la Côte d'Ivoire est un énorme pays de football. Ils n'ont pas besoin des conseils d'Hervé Renard pour repartir de l'avant.

Cote d'Ivoire

Mise en œuvre du C2D - La société civile lance le suivi des projets

Plusieurs projets inscrits au portefeuille du C2d (Contrat de désendettement et de développement) n'ont… Plus »

Copyright © 2017 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.