13 Novembre 2017

Afrique Centrale: Volleyball/zone 4 - La DGSP sacrée championne d'Afrique centrale

L'équipe, dans sa version féminine, a remporté, le 12 novembre au gymnase Henri-Elendé à Brazzaville, la 4e édition des championnats d'Afrique centrale des clubs, en dominant Vita Club de la République démocratique du Congo (RDC) 3 sets à 2, au bout d'une finale au suspense incroyable.

Les joueuses de la Direction générale de la sécurité présidentielle (DGSP) avaient bien intériorisé la maxime:"A cœur vaillant rien d'impossible". Elles ont puisé dans leurs réserves pour contester la suprématie de leurs rivales de Vita Club. La DGSP entame, d'ailleurs, clairement mieux cette ultime étape, en gagnant le premier set par un écart impressionnant (25-15). Pendant qu'on les croyait enfin libérées, après un début du deuxième set réussi, les joueuses de la DGSP perdaient le contrôle des opérations en permettant ainsi à V Club de revenir à un set partout après sa victoire (25-21) avant de prendre le dessus, 2 sets à 1, après un troisième set (gagnant 25-20). C'est pendant qu'on ne comptait plus sur lui que le club brazzavillois a fait chuter le tenant du titre. La DGSP revient à égalité au terme d'un set le plus long du match (28-26), puis elle termine le boulot lors de la manche décisive (tie-break) 15-13. Les voilà donc championnes d'Afrique centrale.

Dans cette compétition, il fallait être costaud pour réussir à détrôner V Club de Kinshasa, vainqueur lors de la dernière édition à Libreville, chez les dames. Avant la finale, le club de la RDC avait survolé la compétition (quatre victoires en autant de matchs). V Club avait même dominé la DGSP après le tie-break, 3 sets à 2, lors de la quatrième journée de la compétition.

« Ce n'était pas quand même facile. On avait à faire à un grand morceau. Lors de la 4e journée, cette équipe nous avait battus au tie-break et nous avons tiré les enseignements, qui nous ont permis de relever le défi. Nous avons bien démarré le premier. Après, trop d'assurances ont fait en sorte que les filles perdent la concentration. Mais quand nous sommes arrivés à deux partout, j'ai dit aux filles que c'était le moment de les faire douter et de gagner le match », a commenté Galvin Malanda, le coach de la DGSP (dames). « Nous venons de perdre contre la DGSP au tie-break, c'est la loi du sport, surtout qu'au volleyball il n'y a pas de match nul. Nous venons de perdre le titre mais nous allons nous concentrer pour la prochaine compétition », a indiqué Danny Sapalo, l'entraîneur de V Club.

Chez les messieurs, le Volleyball club Espoir a dominé l'Interclub sur le score de 3 sets à 1. Interclub de Brazzaville n'a pas pu, en effet, imiter les dames de la DGSP. Il a pourtant dominé le premier set 25-23, avant de craquer lors des trois prochains sets (19-25, 19-25 et 17-25). Au terme de la compétition, les distinctions individuelles ont été attribuées.

Chez les dames, Tsimba de Canon (RDC) a été primée meilleure serveuse. Tsama de V club est la meilleure réceptionneuse. Claudine Mafwani et Niclette Mabangani de la DGSP se sont vu respectivement attribuer les Prix de la meilleure passeuse et meilleure attaquante. Celui de la meilleure marqueuse est revenu à Mutsima de V Club. Quant aux messieurs, les mêmes récompenses individuelles ont été attribuées. Massamba de l'Inter est sacré meilleur serveur de la compétition. Son coéquipier Enal Evany a reçu le Prix du meilleur réceptionneur. Ben Nakavoua (Espoir) a confirmé son talent de meilleur passeur. Dav Dzabatou (DGSP) et Mbuyibanza (Espoir) ont été respectivement primés meilleurs contreur et marqueur.

Congo-Brazzaville

COP23 - Terre d'école se fait un écho favorable

La présidente de la fondation, Maria Maylin, a dressé, lors de la journée consacrée à… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.