14 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: Travaux de réhabilitation de l'axe Bouaké-Ferké - Amadou Gon Coulibaly aux populations du Hambol - "C'est la fin d'un long calvaire"

document

Monsieur le ministre des Affaires présidentielles, cher aîné, Monsieur le ministre de l'Intégration africaine et des Ivoiriens de l'extérieur, cher aîné, Monsieur le ministre des Infrastructures économiques, ministre de tutelle, Monsieur le ministre de l'Emploi et de la Protection sociale, cher frère Monsieur le ministre de la Communication, de l'Economie numérique et de la Poste, cher frère Excellence, monsieur l'ambassadeur de France en Côte d'ivoire, Mon général Gaston Ouassénan Koné, doyen des cadres et de la région du Hambol et cher tonton, Messieurs les préfets de région, Mesdames et messieurs, membres du corps préfectoral, Monsieur le général de brigade Touré Apalo, Mesdames et messieurs les députés, Monsieur le maire de la commune de Katiola et cher frère, Monsieur le directeur de l'agence française de développement à Abidjan, Mesdames et messieurs les élus et cadres des régions du Gbèkè, du Hambol et du Tchologo, je n'oublie pas le Poro également, Honorables autorités traditionnelles et religieuses Mesdames et messieurs, les présidents de conseil d'administration, directeurs généraux et directeurs centraux Messieurs les représentants des entreprises adjuditaires et de bureau de contrôle Honorables invités et chers amis des médias, Mesdames et Messieurs. Populations du Hambol, avant tout propos, je voudrais vous transmettre les salutations fraternelles et filiales du président de la république, son excellence monsieur Alassane Ouattara. Je voudrais également vous remercier très vivement pour l'accueil chaleureux qui nous est réservé depuis notre arrivée dans la belle cité de Katiola, capitale de la région du Hambol. Je salue la présence distinguée des autorités administratives, politiques, coutumières, religieuses ainsi que celles des braves populations des régions du Gbèkè, du Hambol, du Tchologo et du Poro. Ici réunis pour cet évènement majeur, celui du lancement officiel des travaux de renforcement de la route dite la route du nord. Je remercie l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, qui malgré son agenda chargé en cette journée commémorative a tenu à être présent à nos côtés, à l'occasion de cette cérémonie. Merci Excellence Monsieur l'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire. Je voudrais également saluer le directeur pays de l'agence française de développement et tous ces collaborateurs, qui ont su conjuguer leurs efforts et leur expertise pour permettre l'aboutissement de cette importante opération. Au niveau national, je voudrais féliciter Monsieur le ministre des Infrastructures économiques et tous ses collaborateurs, l'Ageroute et le secrétariat technique du C2D pour la qualité du travail abattu. Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Votre mobilisation exceptionnelle traduit incontestablement l'importance que revêt l'axe Bouaké-Ferkessé- dougou pour l'économie et pour les populations des régions traversées. Je me souviens encore des manifestations des jeunes de Niakara à la veille du congrès du RDR pour attirer l'attention du gouvernement sur l'état de cette route. A mes jeunes frères et sœurs, je voudrais dire qu'il leur aurait suffi de s'informer pour savoir que le dossier était très avancé. Chers jeunes frères et sœurs, votre demande était légitime mais votre comportement vis-à-vis du gouvernement n'était pas approprié. Cette cérémonie revêt d'une importance particulière car elle annonce la fin d'un long calvaire pour les usagers de cette importante route. Une route qui relie non seulement le nord et le sud de notre pays, mais aussi la Côte d'Ivoire aux pays de l'hinterland, notamment le Burkina Faso et le Mali. Les travaux de renforcement de cette route s'inscrivent dans le cadre des importants investissements d'entretien, de réhabilitation et de construction de routes et d'ouvrages structurants décidés par le président de la République, son Excellence Monsieur Alassane Ouattara. L'objectif est de mettre à niveau, de moderniser et densifier le réseau routier de notre pays, qui a fortement souffert des différentes crises que le pays a connues. Le Plan national de développement 2016-2020 inscrit comme quatrième axe stratégique le développement des infrastructures sur l'ensemble du territoire national afin d'améliorer la compétitivité de notre économie et d'assurer un développement plus inclusif. C'est dans ce cadre que se situent les grands travaux de construction et de réhabilitation de notre réseau routier, démarrés depuis 2012 et qui se poursuivent sur la base d'un plan de développement routier 2016-2025 d'un coût de 3760 milliards de francs CFA. Ainsi, en ce qui concerne la route du nord, les travaux de la section Bouaké -Ferkessédougou longue de 220 km, viennent compléter ceux en voie d'achèvement de la section Ferkessé- dougou-Ouangolodougou longue de 47 km. Ces travaux apporteront une réponse de long terme à l'état de dégradation avancé de la route du nord qui était devenu un facteur d'insécurité pour les usagers. Il me plait d'indiquer pour être complet concernant la route du nord, qu'après le lancement des travaux de prolongement de l'autoroute du nord de Yamoussoukro à Tiébissou , le 29 mars 2017, il est prévu le lancement de ceux de la section de Tiébissou-Bouaké, le 16 décembre 2017. Ainsi, à l'achèvement de tous ces travaux, dans 24 à 30 mois, nous aurons une autoroute d'Abidjan jusqu'à Bouaké et une route neuve de Bouaké jusqu'à Ouangolodougou, en passant par Ferkessedougou. Oui, c'est cela l'engagement du Président Alassane Ouattara, c'est cela l'engagement d'un homme de parole. Ceci contribuera à n'en point douter au développement économique des régions traversées et des zones rurales environnantes en y renforçant la compétitivité de l'agriculture à travers l'amélioration des services de transport. Je sais que quand je finis de dire ça, ceux de la région du Poro et de Korhogo pensent à l'itinéraire Kanawolo-Korhogo, nous allons y travailler, nous allons soumettre cette requête au chef de l'Etat. La route du nord ainsi réhabilitée va favoriser les échanges entre les régions et avec les pays voisins contribuant ainsi à l'émergence de notre pays si cher au président de la République. Honorables invités, Mesdames et Messieurs, le projet de réhabilitation de la section Bouaké-Ferké dont le lancement officiel nous réunit aujourd'hui, représente un investissement global d'environ 150 milliards de francs TTC, mais pour être précis 147 milliards de fcfa. Il est financé conjointement par le Contrat de Désendettement et de Développement et par un prêt de l'Agence française de développement, je voudrais solennellement remercier ici l'AFD pour la diligence avec laquelle l'instruction des dossiers relatifs à ce prêt a été traitée. Mesdames et Messieurs, vous comprenez qu'il s'agit là d'un effort très important de la part de l'Etat afin de doter notre pays d'un réseau routier performant, à la hauteur de ses ambitions. Aujourd'hui, nous sommes à Katiola, dans quelques semaines, nous serons dans d'autres régions de notre pays. Au sud, à l'ouest, à l'est, au centre pour marquer et affirmer la volonté du président de la République et du gouvernement de poursuivre l'œuvre de consolidation des fondements de notre économie à travers la modernisation des infrastructures routières. Dans cette perspective, non seulement nous allons lancer bientôt l'autoroute Tiébissou-Bouaké, nous procèderons aussi au lancement des travaux de renforcement de l'axe Yamoussoukro-Bouaflé-Daloa. Monsieur le ministre des Infrastructures économiques, j'ai bien noté votre engagement à nous assurer des travaux de qualité par une grande vigilance dans le contrôle. Je vous encourage à persévérer dans cette voie, nous devons veiller au respect des normes techniques exigés pour assurer la qualité lors de la réhabilitation et de l'entretien de nos routes. C'est une exigence qui permettra à nos routes d'assurer un développement équilibré du territoire et de favoriser l'émergence de pôle d'activités économique, touristique compétitif. A ce stade de mon propos, je voudrais au nom du président de la République, remercier nos partenaires au développement qui nous appui dans la conduite de ces projets. Je remercie tout particulièrement le partenaire historique de la Côte d'Ivoire, la France, dont le financement permet la réalisation du projet que nous lançons ce jour. C'est le lieu de remercier à nouveau son Excellence Monsieur l'ambassadeur de France en Côte d'ivoire pour sa présence remarquée à nos côtés. Honorables invités, Mesdames et Messieurs, le président de la République et le Gouvernement, déploient beaucoup d'efforts pour construire une économie moderne où il fait bon vivre. L'amélioration des conditions de vie des populations est une préoccupation de tous les instants, c'est le sens de tous les projets annoncés et qui ne peuvent se réaliser que dans la paix. C'est pourquoi chers parents, je vous invite chacun en ce qui le concerne à œuvrer autour de lui au renforcement d'un climat de paix propice à la construction de notre cher et beau pays. Cela est un message important du chef de l'Etat. Par ailleurs, je reste convaincu, populations du Hambol et de Katiola, que vous manifesterez la légendaire hospitalité ivoirienne à l'égard de l'entreprise qui va conduire les travaux et à l'égard naturellement de tous les employés. Populations du Hambol, je sais qu'en plus de cette route, que vous attendiez depuis un moment, votre souhait est que le Président Alassane Ouattara effectue une visite d'Etat dans votre région. Avant de venir ici, j'ai rencontré les chefs traditionnels et le message qu'ils m'ont passé, était celui-là ; ils veulent voir le chef de l'Etat effectuer une visite d'Etat dans leur région. Alors chers parents du Hambol, j'ai le plaisir d'annoncer que son Excellence Monsieur Alassane Ouattara effectuera une visite d'Etat dans le Hambol au cours de l'année 2018. Et instruction a été donnée pour que le ministère de l'Intérieur commence dès à présent à préparer cette visite d'Etat. C'est sur ces mots d'espoir que je voudrais clore mon propos et déclarer, au nom du président de la République, officiellement lancé les travaux de renforcement de la section Bouaké-Ferkessédougou ou de la route du nord. Vive l'amitié ivoiro-française Je vous remercie pour votre aimable attention.

Cote d'Ivoire

Mise en oeuvre du pnia 2 - L'état ivoirien obtient près de 126 milliards de fcfa de quatre entreprises privées

Le secteur de la semence va amorcer un réel développement en Côte d'Ivoire. Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.