14 Novembre 2017

Cote d'Ivoire: Le GEPCI dévoile ses ambitions

De grandes décisions pour la viabilité des entreprises de presse. En tout cas, le Groupement des éditeurs de presse de Côte d'Ivoire (Gepci) en a dévoilé hier, aux journalistes, à son siège à Adjamé 80 Logements. L'argent étant « le nerf de la guerre », les premiers responsables de cette organisation des patrons de presse se sont voulus, on ne peut plus clairs et transparents sur le gestion des subventions octroyées par le Fonds de soutien et de développement de la presse (Fsdp), au titre de l'année 2017.

Prenant l'opinion nationale à témoin, le président Patrice Yao et plusieurs autres responsables d'entreprises de presse ont tenu à lever toute équivoque sur la question de la gestion de la manne à eux allouée par l'Etat via le Fsdp. « Il était important qu'on donne les détails de ces 186, 820 millions de FCFA, qui sont effectivement passés par le Gepci, mais dont il n'est pas forcé- ment le bénéficiaire.

Peut-être par abus. Nous souhaitons tout simplement démentir les informations qui circulent dans la presse faisant état de ce que le Gepci a utilisé l'argent à d'autres fins », a précisé Ousmane Sy Savané, vice-président de ce groupement.

Avec une clé de répartition qui se veut claire, les responsables du Gepci ont tenu à donner tous les détails sur les poches d'affectation des 186, 820 millions de FCFA affectés à leur organisation: 6 millions de FCFA pour le fonctionnement du Gepci en 2017 ; 4 millions de FCFA pour le projet "Ecole du Gepci" ; 10 millions de FCFA pour l'Assemblée générale de la mutuelle "Ms Media" ; 12 millions de FCFA pour le financement de l'étude de faisabilité du portail du Gepci ; 78, 918 millions de FCFA pour le financement de la construction du portail ; 20, 795 millions de FCFA pour le financement des charges de fonctionnement du portail ; 22, 656 millions de FCFA pour le financement de l'étude sur la distribution des journaux et 32,450 millions de FCFA pour le financement de l'étude sur la création d'une imprimerie à l'intérieur du pays.

Au regard de cette répartition qui, selon Patrice Yao, s'est faite dans les règles idoines de gestion, il s'explique difficilement qu'il « se raconte que le Gepci utilise ses subventions pour autres choses !»

Pour lui, le défi reste, plutôt, à mener à bout le projet de création du portail Web du Gepci qui sera un véritable instrument de visibilité et de retombées financières énormes pour les entreprises de presse.

Patrice Yao a aussi levé un coin de voile sur bien d'autres actions en cours pour solutionner, très bientôt, les difficultés de distribution des journaux sur toute l'étendue du territoire ivoirien.

Cote d'Ivoire

Mise en oeuvre du pnia 2 - L'état ivoirien obtient près de 126 milliards de fcfa de quatre entreprises privées

Le secteur de la semence va amorcer un réel développement en Côte d'Ivoire. Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.