14 Novembre 2017

Congo-Kinshasa: La situation économique de Kwilu est déplorable et très critique, selon le nouveau gouverneur

La situation économique de la province du Kwilu est « très critique » et « déplorable », a indiqué le nouveau gouverneur de province Michel Bala-Bala Kasongo au cours d'un point de presse organisé dimanche 12 novembre.

M. Kasongo affirme avoir trouvé seulement 963.000 francs congolais (environ 600 USD) dans les caisses de la province lors de sa prise de fonction. Pour redresser la barre, il a annoncé la restructuration de la Direction générale des recettes du Kwilu (DGREK) avec la mise en place d'une nouvelle équipe dirigeante pour améliorer les recettes mensuelles de la province.

Michel Bala-Bala Kasongo a promis d'exploiter les atouts de la province en vue de concrétiser son programme pour le développement de tous les territoires du Kwilu. Il a déploré le fait qu'il n'existe quasiment pas d'entreprises, ni d'usines dans le Kwilu.

Congo-Kinshasa

Que prévoit la nouvelle loi électorale déposée à l'Assemblée nationale?

En RDC, le projet de loi électorale révisée est désormais sur le bureau de… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.