14 Novembre 2017

Cameroun: Diabète - 820.000 malades recensés

La prévalence est en croissance malgré les efforts des pouvoirs publics pour circonvenir le fléau. «En 2006, j'achetais l'insuline à 16.000 F la boîte. Aujourd'hui, une boîte coûte 3.000 F », se réjouit, Antoine Parfait Mvoundi, patient diabétique depuis déjà 12 ans. Le parcours sanitaire des patients diabétiques au Cameroun ne cesse d'être allégé depuis que le ministère de la Santé publique a fait de la lutte contre cette maladie une de ses priorités.

En effet, le gouvernement en partenariat avec des acteurs privés a pris des mesures depuis 2015, pour une réduction considérable des prix des traitements. Un effort croissant, qui ne cesse de se manifester à travers les multiples accords entre le Minsanté et les firmes pharmaceutiques et laboratoires internationaux.

En prélude à la journée mondiale du diabète qui se célèbre ce mardi sous le thème : « Femmes et diabète », une conférence-débat a eu lieu à l'hôtel la Falaise de Yaoundé samedi dernier.

Elle avait pour thème : « Surmonter les challenges des patients diabétiques : le rôle des acteurs publics et privés au Cameroun. ». Une rencontre qui a connu la présence de nombreux patients, qui ont profité de l'occasion pour discuter des problèmes quotidiens des personnes souffrant de cette affection.

A l'heure où la journée se célèbre, le souci majeur des patients se situe au niveau de la disponibilité permanente des médicaments dans les pharmacies des hôpitaux publics.

« Le nombre limité du stock de médicaments est notre problème majeur», souligne notre source. Lorsque le stock est épuisé, les malades peuvent faire quatre à cinq mois sans traitement », expliquent- t-ils.

Un véritable souci qui aggrave les risques de complication de la maladie. Un autre problème, c'est la rareté des spécialistes.

La décentralisation de la prise en charge est aussi un aspect important. Pour les patients en zones reculées, c'est tout un parcours du combattant. C'est le cas de Joseph Akongo, résident de Saa, une localité située à environ 70km de Yaoundé.

Le septuagénaire souffrant du diabète est contraint de venir jusqu'à Yaoundé, au centre diabétique de l'hôpital central, pour rencontrer le médecin. Suite à tous ces plaidoyers, les responsables du ministère de la Santé et les partenaires ont promis pousser la réflexion pour trouver des solutions.

Cameroun

La crise anglophone s'invite à l'assemblée Nationale - Les travaux suspendus

Pour le député issu de cette région en proie aux velléités sécessionnistes, il… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.