14 Novembre 2017

Ile Maurice: PNQ sur l'affaire Soodhun - «J'étais au courant d'une bande d'enregistrement», dit Jugnauth

Six cas ont été rapportés contre Showkutally Soodhun pour «stirring up racial hatred», dont deux Precautionary Measures.

En outre, le député de la circonscription n°15 Vacoas-Phoenix fait face à huit autres affaires, de sédition et de diffamation, entre autres. Lui-même a, pour sa part, consigné 15 dépositions, pour diffusing of false news et breach of ICTA, notamment. C'est ce qui ressort de la Private Notice Question de ce mardi 14 novembre.

La première partie des travaux parlementaires s'est déroulée dans le calme, ce mardi. Il y a bien eu quelques piques par-ci par-là entre les deux parties. Le Premier ministre a voulu rassurer les membres de l'Assemblée nationale et la population, en expliquant qu'il veillera à la paix et à l'harmonie du pays.

Pravind Jugnauth a, dans la foulée, mis en doute les motivations de Xavier-Luc Duval dans l'affaire de la vidéo où Showkutally Soodhun tient des propos à relent communal. «Was it to stir up communal tension in the country? I wonder why he could not have gone to the police or come to me.»

Xavier Duval a, pour sa part, demandé à Pravind Juganuth s'il était au courant de cette vidéo. Ce à quoi le Premier ministre a répondu qu'il savait qu'il y avait un enregistrement en circulation, mais qu'il n'était pas au courant du contenu. Le chef du gouvernement a ajouté qu'il a aussi été informé que le leader de l'opposition était en possession de la bande depuis assez longtemps.

«Si nous n'étions pas au Parlement, j'aurais avancé que le Premier ministre ment !» a rétorqué Xavier-Luc Duval, qui a été sommé de retirer ses propos. De préciser que dès qu'il a été en possession de la vidéo, il l'a remise à l'express. «Give me proof or shut up !» a lancé le leader de l'opposition à Pravind Juganuth.

Le leader de l'opposition est revenu sur les différents scandales impliquant Showkutally Soodhun. Xavier-Luc Duval voulait savoir si des enquêtes avait été initiées dans l'affaire du jet privé et l'affaire des valises révélée par l'émission Menteur Menteur.

Le Premier ministre a indiqué qu'il n'y a aucune investigation car il n'y a pas eu de déposition. Pravind Jugnauth a demandé à Xavier-Luc Duval de faire une déposition à la police ou de venir lui remettre les preuves.

«If you have material don't give it to journalists, come and give it to me», a balancé le Premier ministre. Xavier-Luc Duval devait alors répondre qu'il lui enverrait une copie de l'émission Menteur Menteur par voie postale.

Ile Maurice

Irrégularités alléguées - L'ICAC enquête sur le conseil de village de Rivière-du-Poste

Deux conseillers du village de Rivière-du-Poste ont porté plainte à l'Independent Commission… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.