14 Novembre 2017

Congo-Kinshasa: Violation des droits de l'Homme - La MONUSCO met en garde

En République Démocratique du Congo, les Nations unies mettent en garde Kinshasa contre d'"éventuelles violation des droits de l'homme" mercredi lors des manifestattions de l'opposition.

Plusieurs mouvements citoyens (Lucha, Filimbi...) et une large partie de l'opposition ont en effet appelé à une mobilisation contre le calendrier électoral qui prolonge de fait le mandat du président Joseph Kabila jusqu'à janvier 2019.

Le Rassemblement de l'opposition demande une "transition sans Kabila" à partir du 1er janvier 2018 et des élections plus tôt dans le courant de l'année.

Du côté de la communauté internationale aussi bien les Nations unies,que les États-Unis, ou encore l'UE et les deux grands partenaires de la RDC que sont la France et la Belgique se sont ralliées au calendrier des autorités. Mais ils demandent des mesures de "décrispations" politiques comme la liberté de manifester ou encore la libération des "prisonniers politiques"...

Les manifestations sont souvent lourdement réprimées en RDC pas plus tard qu'il y a un mois à Goma un rassemblement s'était soldé par plusieurs morts. Ce qui pousse la Monusco à lancer un appel à la retenue.

Congo-Kinshasa

Les députés de l'opposition ont improvisé une marche de protestation

Les députés de l'opposition ont bravé, le 11 novembre, la pluie et la peur en organisant une marche… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.