15 Novembre 2017

Centrafrique - Le mandat de la MINUSCA renouvelé d'un an avec 900 militaires supplémentaires

Le Conseil de sécurité a décidé mercredi de proroger le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) jusqu'au 15 novembre 2018.

Un renouvellement de mandat approuvé par tous les membres du Conseil et qui s'accompagne d'un renforcement de la Force de la mission de maintien de la paix. La résolution 2387 (2017) adoptée mercredi à l'unanimité autorise une augmentation effective de 900 militaires afin de permettre à la MINUSCA « d'exécuter plus efficacement l'intégralité de son mandat ».

Le Conseil a ainsi suivi la recommandation du Secrétaire général formulée dans son dernier rapport sur la situation en République centrafricaine (RCA). Cette augmentation de troupes devrait permettre d'accroître la flexibilité et la mobilité de la MINUSCA dans ses tâches prioritaires de protection des civils, de soutien au processus de paix et d'acheminement de l'aide humanitaire.

« Le Conseil ne pouvait pas se permettre de laisser le pays replonger dans une crise aussi dramatique qu'entre fin 2012 et début 2014 », a déclaré le délégué de la France, pays porte-plume de la résolution, lors des explications de vote.

Centrafrique

22 réfugiés centrafricains accueillis par un jeune Congolais à Mobayi-Mbongo

La économique difficile et la solidarité africaine poussent souvent parents à vivre dans une… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.