15 Novembre 2017

Afrique de l'Ouest: Franck Adjagba lève un coin de voile sur la mutation du Fonds GARI en African Guarantee Fund West Africa

En 23 ans de vie, il a fait ses preuves de façon silencieuse aux côtés des entreprises du Togo mais aussi des 14 autres pays de la sous-région ouest-africaine. Lui c'est le Fonds GARI (Garantie des Investissements en Afrique de l'Ouest). C'est donc pour faire connaitre au mieux ce fonds que le Directeur général, Franck Adjagba, était en petit-déjeuner de formation avec les médias publics et privés du Togo ce mercredi matin à Lomé.

Depuis son existence jusqu'à ce jour le Fonds Gari a atteint le pic de ses approbations de garantie entre 2012 et 2013, avec un plafond de 41.067.000.000 de F cfa. Sur la même période de 1994 à 2016, le pays à avoir le plus bénéficié de ces approbations de garantie par pays est la Côte d'Ivoire (24%), suivi du Togo (15%) alors même que la Gambie et le Cap Vert sont à 0 %, et donc, n'ont visiblement jamais bénéficié des garanties du Fonds GARI. Ceci alors que pour ce qui est de l'encours des engagement, le Togo est en pôle position avec, à la date du 15 octobre 2017, un encours de 25 % sur un total de 88.396 milliards de francs CFA engagés.

Si l'assistance apportée par le Fonds GARI, membre du African Guarantee Funds (AGF) depuis décembre 2015 et en attente de l'arrêté pour devenir AGF West Africa et exercercer officiellement comme le bras arméde AGF en Afrique de l'Ouest, à l'économie de la sous-région et précisément aux PME/PMI n'est pas négligeable, il se pose dès lors un problème de méconnaissance de ce Fonds et même par certains bénéficiaires.

Revenant ce jour sur cet état de chose, le Directeur général, Franck Adjagba, a indiqué que tout ceci s'explique par le fait que leur "garantie est silencieuse", et qu'ils travaillent directement avec les institutions financières (banques, établissements financiers et fonds d'investissement qui octroient des financements aux PME et PMI). Dès lors, "il y a même des entreprises qui bénéficient de nos prestations sans savoir que c'est le fonds qui est derrière elles".

A noter qu'à l'origine de la création de ce fonds en 1994, il y a les contraintes en termes de qualité du management, de manque de garanties solides, les contraintes réglementaires bancaires, la faiblesse des fonds propres et les sources limitées de financement,que rencontrent les PME/PMI. Ceci alors même que ces dernières sont reconnues comme des leviers majeurs pouvant aider à relever le défi de la croissance des Etats africains, vu qu'elles constituent plus de 98% des entreprises et les 2/3 des emplois des pays développés. Aussi, participent-elles entre 40 et 60% à la formation du PIB des Etats-Unis et des pays d'Europe.

Les besoins des pays de l'espace CEDEAO étant non couverts pleinement, M. Adjagba espère dès lors que la mutation vers AGF West Africa, sera d'une grande utilité, puisqu'elle permettra de disposer de plus de moyens financiers pour le bonheur des PME et aussi l'émergence d'entreprises dites championnes.

Afrique de l'Ouest

Anglophone - Nouveaux combats meurtriers entre armée et séparatistes

De nouveaux affrontements ont éclaté entre des militaires et des assaillants présentés comme… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.