15 Novembre 2017

Centrafrique: L'ONU décide de renforcer sa mission de paix

Réunis le 15 novembre, les membres du Conseil de sécurité ont adopté à l'unanimité une résolution renforçant de 900 hommes la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (Minusca).

La résolution, rédigée par la France, permettra à la force de paix d'être plus mobile et réactive en Centrafrique, toujours en proie aux violences. La Minusca sera aussi autorisée à déployer dans le pays jusqu'à 11 650 personnes, dont 2 080 policiers et 480 observateurs militaires.

Ce renforcement avait été demandé par le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, qui a mis en garde contre un risque de nettoyage ethnique dans le pays.

A terme, la mission de paix de l'ONU en RCA doit être remplacée par les Forces armées centrafricaines. C'est pour cette raison que le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, avait promis fin octobre, que les premières forces formées par l'Union européenne seraient déployées d'ici à trois mois.

La Centrafrique est enlisée dans un conflit depuis le renversement, en 2013, du président François Bozizé, par une coalition pro-musulmane (l'ex-Séléka), qui a entraîné une contre-offensive des antibalaka, ou antimachettes), milices animistes et pro-chrétiennes. Mais les interventions armées de la France (2013-2016) et de l'ONU ont permis de réduire les violences, notamment à Bangui.

Centrafrique

10 ans après, des réfugiés du Darfour rentrent au Soudan

Ils avaient fui le Darfour au plus fort de la crise, il y a 10 ans, pour aller en Centrafrique, alors presque stable.… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.