15 Novembre 2017

Afrique du Sud: Une femme Casque bleu sud-africaine récompensée pour son travail en faveur l'égalité des sexes

Une Casque bleu sud-africaine s'est vu décerner mercredi le Prix 2017 du défenseur de l'égalité des sexes de l'ONU pour son « travail exceptionnel » effectué au sein de la Mission de stabilisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Le Major Seitebatso Pearl Block a reçu le prix des mains du Premier ministre canadien, Justin Trudeau et du Secrétaire général adjoint de l'ONU aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix lors d'une réunion ministérielle consacrée au maintien de la paix organisée à Vancouver, au Canada.

Organisée les 14 au 15 novembre dans la ville de l'ouest canadien, la 'Réunion de 2017 des Ministres de la Défense sur le maintien de la paix des Nations Unies' rassemble des hauts représentants de la Défense de plus de 80 pays et organisations pour discuter des défis auxquels sont confrontés les opérations de l'ONU. La question de la sous-représentation des femmes et les solutions pour y remédier ont dominé les discussions de cette conférence.

Officier des opérations d'information auprès de MONUSCO de juillet 2016 à juillet 2017, le Major Block a lancé une campagne SMS de sensibilisation aux violences sexuelles liées aux conflits. Cette campagne a permis d'atteindre des communautés qui auraient été difficilement accessibles par d'autres moyens.

« Le Major Seitebatso est une source d'inspiration pour nous tous et illustre bien comment notre personnel prend des initiatives personnelles et interagit avec les communautés locales pour trouver des solutions aux problèmes, mieux protéger les civils et, à leur tour, sauver des vies », a déclaré M. Lacroix.

Lors de sa mission à Goma, dans l'est de la RDC, le Major Seitebatso est régulièrement allée à la rencontre des femmes, des hommes, et des enfants congolais afin de mieux comprendre leurs préoccupations.

Elle a investi de son temps personnel pour former ses collègues officiers d'état-major et les troupes à une plus grande prise de conscience de la dynamique des sexes au sein de la MONUSCO.

Des efforts qui ont conduit la composante militaire de la Mission à développer des projets d'engagement communautaire plus inclusifs dans le cadre de la stratégie de protection des civils contre les groupes armés illégaux dans l'est de la RDC.

Le Major Block s'est dite « honorée et privilégiée » de recevoir ce prix et espère que sa distinction encouragera d'autres femmes à servir comme soldats de la paix.

« Je savais que je devais agir suite aux nombreuses conversations que j'ai eues avec des groupes de femmes », a déclaré la femme de 32 ans, mère de deux enfants et originaire de Prétoria.

« En tant que Casque bleu, et en tant que femme, je pense que nous avons beaucoup à faire pour rendre l'ONU plus inclusive et à l'écoute des communautés que nous servons », a-t-elle ajouté.

Créé en 2016, le prix du Défenseur de l'égalité des sexes de l'année des Nations Unies reconnaît le dévouement et les efforts d'un soldat de la paix dans la promotion des principes de la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité.

Afrique du Sud

Opération séduction pour Cyril Ramaphosa avant le congrès de l'ANC

A une semaine du Congrès de l'ANC en Afrique du Sud, deux favoris se détachent pour prendre la direction… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.