15 Novembre 2017

Zimbabwe: Suivi d'une journée mouvementée

Des officiers de l'armée prétendent qu'il n'y a pas de coup d'Etat au Zimbabwe. Mais la situation reste floue, nous suivons l'évolution de la situation au cours de la journée

Des officiers de l'armée prétendent qu'il n'y a pas de coup d'Etat en cours au Zimbabwe. La situation est floue, mais les forces de défense semblent contrôler le pays.

Le président Mugabe et ses proches seraient "sains et saufs".

13:18: La porte parole du ministére français des affaires étrangères rapporte que l'école française du Zimbabwe est fermée. Ceci fait partie des mesures de sécurité qui ont été donnés aux expatriés francais. (Agence)

12:50: L'armée prend position dans les rues de la capitale Harare. (AFP)

12:50: Le président Nigérian Muhammadu Buhari appelle au calme et au respect de la constitution

12:40: Les vétérans Zimbabwéens demandent à ce que Robert Mugabe reste président de la République et président du parti au pouvoir. (Agence)

12:08: L'Union Européenne dit suivre l'évolution ainsi que le développement de la situation au Zimbabwe. Elle appelle au dialogue et à une résolution pacifique de la situation qui prévaut actuellement. L'UE affirme que la situation militaire qui prévaut dans le pays est au centre des préoccupations. (Agence)

11:46: L'Afrique du Sud dépêche deux envoyés spéciaux au Zimbabwe

11h43: Le président Robert Mugabe serait en résidence surveillée. C'est ce qu'il aurait dit à son homologue sud-africain, Jacob Zuma, au téléphone. Le chef de l'Etat zimbabwéen aurait assuré être en bonne santé. (AFP)

11:20: Liesl Louw-Vaudran (chercheuse consultante de l'ISS à Pretoria) estime dans une interview à la DW que le vice-président limogé la semaine dernière, Emmerson Mnangagwa, pourrait être derrière cette action qu'elle qualifie de "coup d'Etat militaire".

Cet ancien dauphin de Robert Mugabe a été évincé après avoir fait part de ses velléités politiques susceptibles de faire de l'ombre à Grace Mugabe, l'épouse du président qui aimerait prendre la tête de l'Etat.

10:49 Le Pasteur Evan Mawarire, Membre de la société civile au Zimbabwe exhorte ses concitoyens à s'unir pour un meilleur Zimbabwe

10:36: Pour la ZanuPF la situation est sous contrôle au Zimbabwe

10:36 La ZanuPF exhorte les médias à faire leur travail de manière impartiale

10:12 Jacob Zuma appelle au calme

Le président Jacob Zuma a fait savoir via un communiqué qu'il prend compte avec considération de la situation au Zimbabwe. Au nom de la SADC. Il appelle au calme et exhorte le gouvernement ainsi que l'armée à tout mettre en oeuvre pour sortir de cette impasse politique.

Zimbabwe

Retour sur cinq évènements qui ont marqué l'Afrique en 2017

De la chute du dictateur Yahya Jammeh en Gambie à celle de Robert Mugabe au Zimbabwe, l'année 2017 a… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.