16 Novembre 2017

Sénégal: Faire taire les ego pour réfléchir ensemble

Les élections législatives sont derrière nous. Il est grand temps d'installer le dialogue entre les acteurs politiques. Qu'ils taisent donc leur ego pour réfléchir ensemble et prendre à bras le corps les difficultés auxquelles notre pays est confronté.

Dialogue politique, pourquoi ? Avec qui dialoguer ? Comment une minorité peut-elle imposer les conditions d'un débat si elle en exige le format de modalité ? A vrai dire, un débat contradictoire, pour faire avancer par les idées porteuses, est une sublimation de la démocratie. Le pouvoir est dévolu en République par le vote des citoyens. Dès lors, contester ceux qui ont la plénitude de l'exercer au point de vouloir se substituer à eux dans la gestion des affaires de l'Etat, est une aberration. Il ne peut y avoir d'Etat sans normes qui fondent les institutions. Les institutions sont dirigées par les dépositaires affectés à cet effet. Il est irréaliste et illusoire de vouloir influer et faire céder la puissance publique par la menace et l'injonction.

Une opposition responsable et crédible est une composante de l'espace démocratique. Elle doit discuter avec la majorité. Il est même souhaitable qu'elle soit consultée en cas de besoin quand les problèmes qui intéressent la nation interpellent toute notre société. Elle doit critiquer objectivement et proposer des solutions alternatives à tous projets. Elle n'est pas forcément rebelle et nihiliste au point de tout remettre en cause sans arguments acceptables. La posture du « ôtes-toi là que je m'y mette » ne saurait prospérer.

Quand ont s'enferme dans ses « vérités » et « certitudes »on est en plein dans l'illusion de la vérité. La conquête du pouvoir est le but de tout parti politique. Cette ambition ne doit pas être une obsession. La passion rend aveugle et conduit souvent à la démesure. Le préjugé, l'invective, la méfiance et la dénonciation ne sont pas des préalables valables qui facilitent la concertation. Il faut se faire confiance, se parler, échanger en toute bonne foi. Si tous les protagonistes du champ politique ont pour motivation principale de faire avancer les choses, ce serait à l'avantage de notre pays.

Le nouveau ministre de l'Intérieur, Monsieur Aly Gouille NDIAYE, peut être crédité d'une inébranlable volonté de réussir la mission à lui confier par Mr le Président de la république ;

Un Peuple un But une Foi, notre devise nationale indique clairement que nous devons êtres tous des frères, militants et adhérents à la cause du seul Grand parti que nous partageons tous : notre Sénégal

Sénégal

Investissement dans les infrastructures - Le Cabinet Kaizene veut favoriser des partenariats

Dakar abrite une rencontre de deux jours axée sur les Btp et les infrastructures organisée par le Cabinet… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.