17 Novembre 2017

Mali: Douane malienne - Un appui de la France en matériels de surveillance et de télécommunications

L'ambassadrice de la France au Mali, Mme Evelyne Decorps vient de procéder à la remise officielle d'un lot de matériels de surveillance et de télécommunication d'un coût de 8 000 Euros, à la douane malienne. C'est le Directeur général, Aly Coulibaly qui a reçu le lot de matériels.

Très ravi de cet appui, le Directeur général des douanes, Aly Coulibaly dira qu'il est le témoignage éloquent de l'excellence des relations d'amitié et de coopération entre nos deux Etats.

Il a rappelé quelques appuis de cette coopération, comme le Data center moderne inauguré en 2012 qui a permis la conservation des données et la fluidité dans le travail de l'administration douanière, les nombreux équipements à l'adresse de la brigade fluviale, les formations nautiques pour permettre la lutte contre le trafic sur le fleuve ainsi que la récente formation en profilage et contrôle des documents, assurées par la police et la gendarmerie françaises.

S'y ajoute la présence d'un conseiller technique des douanes françaises à la Direction générale de la douane du Mali.

La présente remise portait sur des équipements de surveillance, de protection et de télécommunications comme des radios satellites et talkie-walkie, des menottes, des appareils photos, de torches, de cartes téléphoniques etc.

Ces équipements sont repartis en trois lots et sont destinés respectivement à la Brigade mobile d'intervention (BMI) de Bamako, au Bureau de l'Aéroport président Modibo Keïta de Bamako-Sénou et à la Brigade fluviale de Bamako, Mopti et Kayes. Le patron de la douane a remercié et rassuré la partie française qu'un bon usage sera fait de ce don.

Pour l'ambassadrice de France au Mali, Mme Evelyne Decorps, la douane fait partie d'un ensemble de services relevant du ministère de l'Economie et des finances que la Coopération française entend appuyer. Car, dit-elle, l'enjeu est aujourd'hui important en terme de mobilisation des ressources que de lutte contre le trafic qui est transfrontalier.

Après la remise symbolique de ces matériels par l'ambassadrice de France, ce fut la remise d'attestation aux douaniers du troisième contingent formés en Moniteurs d'intervention rapide (MIP) par des instructeurs français.

Le Directeur général de la douane s'est félicité de cette formation de ces hommes désormais aguerris dans la protection rapprochée des personnalités et la sécurité des bâtiments ainsi que dans le maniement des armes.

Toute chose, assure-t-il, qui va contribuer à l'amélioration des résultats en matière de lutte contre la fraude, le terrorisme, la criminalité transfrontalière, le trafic d'armes et de stupéfiants.

Mali

L'enlèvement d'un maire, témoignage d'une administration absente

Dans certaines localités du centre du Mali, pas de trace de l'administration. Les présumés… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.