17 Novembre 2017

Congo-Kinshasa: Soins médicaux et soutien scolaire - Les casques bleus de la MONUSCO au secours des populations vulnérables des quartiers nord de Goma

communiqué de presse

Les casques bleus du contingent bangladeshi de la MONUSCO, ont apporté, mardi dernier, une assistance médicale, aux habitants des quartiers Bujovu et Majengo, au nord de Goma.

C'est pour répondre aux besoins de santé des personnes vulnérables vivant dans ces quartiers. Au moins deux cent personnes ont pu bénéficier des consultations, mais aussi des soins gratuits, apportés par le personnel de santé de la force, dont des médecins tanzaniens.

Mais l'initiative du contingent bangladeshi, ne s'est pas arrêtée qu'aux soins ; elle a été accompagnée de remise de cadeaux aux élèves et écoles des quartiers ciblés. Plusieurs lots de fournitures scolaires, mais aussi des ballons ont été distribués individuellement aux élèves ainsi qu'à leurs écoles. Un cadeau apprécié à sa juste valeur. Car ces élèves et leurs enseignants ont remercié la MONUSCO, et particulièrement le contingent, auteur de ces cadeaux, combien précieux et importants pour eux...

« Ces fournitures vont m'aider à bien travailler » a dit un des élèves qui remercie les casques bleus et demande à dieu de les aider dans leur travail quotidien. Les mamans qui ont accompagné leurs enfants à la consultation, n'ont pas caché, elles aussi, leur satisfaction, demandant que de telles initiatives puissent se renouveler, autant que faire se peut, pour les aider à faire face à la problématique de santé de leurs familles.

Cette activité, faut-il le souligner, a été soutenue par le commandant de la force de la MONUSCO, le général Derick Mgwebi qui souligne qu'il s'agit-là aussi, d'une autre façon, pour les militaires, d'accompagner une mission de maintien de la paix : « cette activité d'assistance médicale nous permet de nous rapprocher davantage de la population; et surtout elle permet aux casques bleus de comprendre ce qu'un service pour la paix et l'assistance pour l'humanité" a t-il souligné.Le commandant de la force, concluera, ensuite, en disant que "La santé de la population congolaise doit s'améliorer et croître. Et en attendant qu'on y arrive, il est temps de mettre en place un système rapide de réponse, en donnant le peu que nous pouvons.».

Congo-Kinshasa

Grand Kasaï - Quatre cent mille enfants malnutris

Selon l'Unicef, ces enfants âgés de moins de cinq ans souffrant de la malnutrition aiguë… Plus »

Copyright © 2017 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.