17 Novembre 2017

Congo-Kinshasa: Visite de travail du Chef de la MONUSCO, Maman Sidikou, à Kalemie

communiqué de presse

Kalemie - Vendredi 17 Novembre 2017 - 10h05. C'est sous une pluie battante que le RSSG et sa délégation sont arrivés à Kalemie pour une visite de travail de quelque heures.

Son programme a démarré par une séance de travail avec le Gouverneur de la province du Tanganyika, M. Richard Ngoy Kitangala entouré de quelques membres du gouvernement provincial notamment les ministres de l'Intérieur et de la sécurité publique, du genre, famille, enfant et action humanitaire. Les échanges ont porté principalement sur l'accès à l'aide humanitaire, la sécurité, et les libertés publiques.

A l'issue de l'entretien s'adressant à la presse locale, le RSSG s'est exprimé entre autres sur ces points : « L'accès humanitaire aux déplacés internes, parce que quand même il y a plus d'un demi-million de déplacés internes au Tanganyika. Nous avons aussi évoqué la question de coordination du travail entre la grande famille des Nations Unies et les autorités de la province pour pouvoir avoir accès aux déplacés et les aider. Nous avons beaucoup parlé aussi de la question de la sécurité avec évidemment l'action négative des Maï-Maï. En ce qui concerne le message, j'ai surtout insisté sur la question des élections à venir, puisque nous avons maintenant une date, mais avant cela, il faut évidemment que les gens puissent circuler, s'exprimer en toute liberté, en toute responsabilité, étant entendu que la violence ne devra pas être au rendez-vous. Et pour cela, il faut qu'ensemble les Congolais aient une culture de la démocratie, que l'on s'accepte ou on accepte la différence, différence des opinions, et les droits respectés tels qu'est stipulé par la constitution. »

Après les autorités provinciales, le RSSG s'est rendu au quartier général de la MONUSCO- Kalemie pour y rencontrer le personnel des Nations Unies en basé à Kalemie. Au cours de la rencontre, le RSSG a évoqué la situation de la Mission notamment la réduction budgétaire, la diminution des effectifs, et a rappelé aussi que la « Mission est appelée à partir ». Il a insisté sur l'une des priorités du SG/ONU et de la MONUSCO : la lutte contre les abus et exploitation sexuels (SEA) ; il a évoqué le contexte politique lié à la mise en œuvre de l'accord du 31 décembre 2016 et le rôle des acteurs politiques de la RDC en termes de défis.

Au nombre des questions qui lui ont été posées, on peut retenir : le traitement fait au personnel sous contrat UNPOS, la question de l'alternance politique en RDC ; L'enquête sur le décès des 2 experts des Nations Unis au Kasaï. Sur ce dernier point, le directeur du BCNUDH membre de la délégation a apporté quelques précisions à ce sujet. - « Il y aura pas d'impunité possible dans ce dossier » a indiqué le RSSG.

Avant son départ de Kalemie, le RSSG a accordé une interview à Radio Okapi - rappelant à cet effet les principaux messages passés aux autorités de la province du Tanganyika.

Congo-Kinshasa

La contribution des USA dans la lutte contre le Vih/SIDA en RDC

Avec un fort soutien bipartisan à travers de multiples administrations et congrès, le projet PEPFAR du… Plus »

Copyright © 2017 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.