18 Novembre 2017

Sénégal: Appui aux femmes - Un programme de 1,9 milliard de FCfa lancé

Le Programme d'appui à l'entreprenariat féminin dans le domaine de l'agro-alimentaire d'un coût de 1,9 milliard de FCfa a été lancé, hier, par le ministre Salimata Siop Dieng en charge de la Femme, de la Famille et du Genre.

« L'avènement de cet outil pourra, sûrement, constituer un cadre de synergie et de complémentarité pour les différents acteurs et garantir, en même temps, plus d'efficacité et d'efficience dans les interventions ». Ces mots du ministre Salimata Diop Dieng renseignent sur la pertinence du Programme d'appui à l'entreprenariat féminin dans le domaine de l'agro-alimentaire. En lançant ce programme tri-annuel 2017-2021, le ministre de la Femme, de la Famille et du Genre veut accroître la productivité de 100 entreprises de femmes actives dans les filières fruitières, légumières, laitières et halieutiques pour un investissement total de 2.900.000 euros, soit 1,9 milliard de FCfa.

Il s'agira de toucher la zone sylvo-pastorale, les Niayes et la Petite Côte. « Dans ses objectifs, le programme a pour ambition d'œuvrer pour un renforcement des capacités managériales et des compétences techniques des bénéficiaires avec, incidemment, une génération de nouveaux emplois directs et indirects », a dit Mme Salimata Diop Dieng. A en croire le ministre, « en termes de résultats, il est attendu des interventions, l'émergence de facteurs favorables à un développement humain, harmonieux et durable qui assure un travail décent, des revenus accrus et un meilleur positionnement des femmes dans la structure de production et de gestion des ressources et biens au sein de la société ».

Poursuivant, le ministre de la Femme, de la Famille et du Genre a indiqué ceci : « Au regard de ces différents paramètres, je suis fondée de constater que nous disposons là, d'un nouvel outil pour contribuer davantage aux objectifs du Plan Sénégal émergent -Pse ». Salimata Diop Dieng a laissé entendre que ce programme constitue aussi un excellent tremplin pour entrer dans l'année sociale 2018 que le chef de l'Etat, Macky Sall, a décidé de dédier aux jeunes, femmes, enfants, personnes âgées et celles vivant avec un handicap avec un focus sur l'emploi. Elle a aussi déclaré que par ce biais, le département se renforce dans la perspective du Conseil interministériel et du Forum national sur l'entreprenariat féminin et la promotion économique des femmes prévus l'année prochaine. Mme Dieng a affirmé que le chantier sur l'entreprenariat féminin permettra d'agréger l'ensemble des données quantitatives et qualitatives sur le secteur. D'après elle, le programme « Association pour la promotion de l'éducation et de la formation à l'étranger (Apefe) » d'appui à l'entreprenariat féminin dispose de bons atouts, nécessaires pour entrer dans l'histoire de l'entreprenariat féminin du Sénégal.

Prenant la parole, le directeur de l'Association de la promotion de l'éducation et de la formation à l'étranger, Stéphan Plumat, a salué cette initiative qui vise à renforcer la capacité des femmes. « L'entreprenariat est une chose complexe, car on est à la croisée de plusieurs compétences », a-t-il dit, relevant que ce programme ayant réussi au Maroc, permettra aux porteurs de projets d'en bénéficier. « Une femme ne peut réussir que quand elle est soutenue par son mari ou sa famille », a expliqué M Plumat.

Sénégal

Un parcours artistique dans les hauts lieux culturels de Dakar

Dakar accueille actuellement la 6e édition de Parcours, l'autre grande rencontre d'art contemporain après… Plus »

Copyright © 2017 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.