18 Novembre 2017

Madagascar: Les paysans se plaignent du manque d'accès à la terre

À Madagascar se tenait vendredi le 4e séminaire annuel de la société civile au motel Anosy. Le thème : le respect des droits humains. Et parmi les droits fondamentaux abordés, il y avait celui de l'accès à la terre des paysans, soit le droit pour eux de jouir d'une propriété.

Ce n'est pas tout d'accéder à la propriété, encore faut-il pouvoir en jouir sereinement. Jean-Maurice Ravonjiarison est paysan, il vient de l'ouest d'Antsirabe, une zone classée rouge en termes d'insécurité. Les actes de vandalisme récurrents l'empêchent de faire fructifier ses terres.

« Il n'y a plus de moyen, dit-il, de transformer la terre, de labourer la terre. Donc, la surface cultivée est devenue restreinte et par conséquent la production diminue ». Ils sont nombreux comme Jean-Maurice à attendre que l'État permette et protège l'accès au foncier, comme le stipule d'ailleurs la constitution malgache.

Changer de politique

« Au lieu de favoriser l'agriculture familiale qui est facile et accessible à tous les paysans, l'État opte pour l'agriculture-business qui n'a pas d'intérêt direct pour les paysans » se plaint Abel Randrianarivo, membre de Fiantso, une association qui œuvre pour le développement local. Abel veut pousser l'État à s'acquitter de ses obligations.

Notion compliquée à cerner et grande oubliée des chartes des droits de l'homme, l'accès à la terre pourrait pourtant être un formidable outil de développement économique dans le pays. Surtout quand on sait que les paysans représentent 75 à 80% de la population malgache.

Madagascar

Emeutes à Ikongo - Le procureur et le gardien chef en fuite

Les près de huit cents émeutiers auteurs de casse de la prison à Ikongo avant-hier veulent les… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.