19 Novembre 2017

Afrique: Indice Ibrahim sur la gouvernance - Une légère amélioration

La Fondation Mo Ibrahim publie lundi 20 novembre son Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique (IIAG). Un indice qui prend en compte l'évolution du développement humain, des droits de l'homme et la sécurité. Créé en 2007, cet outil permet de mesurer les performances de chaque pays dans des domaines de la gouvernance.

De manière générale, le rapport constate une légère amélioration de la gouvernance les cinq dernières années sur le continent (développement humain, participation et droits humains, opportunités économiques). Cela concerne par exemple la Côte d'Ivoire qui progresse sur le plan de la gouvernance, de l'état de droit et de la protection des droits humains.

A l'inverse, de « bons élèves » montrent des signes de fléchissement. C'est le cas du Botswana, pourtant classé 3e et du Ghana, qui a connu une alternance démocratique l'année dernière.

« Même si le Ghana est classé 8e, on observe un climat des affaires qui se détériore et un recul en matière de transparence », indique un des auteurs de cette étude. « C'est donc un enjeu à prendre en compte pour la nouvelle équipe en poste », poursuit cette source.

Pour ce qui concerne le volet droits humains, cette étude relève une nette amélioration en Tunisie, tandis que le Tchad, la Libye, l'Egypte et la Guinée équatoriale montrent des signes d'alarmants.

Afrique

Conférences de l'Omc à Buenos Aires - Roberto Azevedo déçu des résultats obtenus

La onzième conférence des 164 ministres des Etats membres de l'Organisation mondiale du commerce (Omc) n'a… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.