20 Novembre 2017

Tunisie: Encadrement médical et suivi préventif

Les travaux des premières journées de «Médecine et football», organisées par la Fédération tunisienne de football (FTF), les 17 et 18 novembre, en collaboration avec l'Association Cœur, Vaisseaux et Poumons, ont démarré vendredi à Tunis avec la participation de médecins et spécialistes tunisiens et étrangers venus notamment du Maroc, d'Algérie, de Libye, d'Egypte et de France.

Le vice-président de la FTF, Wassef Jelaiel, a déclaré à l'agence TAP que «ce séminaire constitue une occasion d'approfondir la réflexion sur plusieurs questions liées à la santé des joueurs et des arbitres, afin de les protéger des différents problèmes qui menacent leur carrière sportive, ce qui nécessite le renforcement de leur encadrement médical et physique et l'élaboration d'un dossier médical qui comprend tous les renseignements sur le sportif».

«L'organisation de ce séminaire, a-t-il ajouté, a pour objectif de permettre au cadre médical tunisien d'être au diapason des nouveautés dans le domaine de la médecine en football, notamment dans les cas de blessures graves ou de mort subite». Il a mis l'accent sur l'importance du suivi médical préventif de l'effort et du rythme cardiaque afin d'éviter de graves complications.

De son côté, Dr Chafik Jarraya, vice-président de la commission médicale de la FTF, et président de la commission médicale au sein de l'Union nord-africaine de football, a souligné l'importance des thèmes inclus dans ces journées ayant trait notamment à la protection de la santé du footballeur et de l'arbitre et au traitement des blessures graves, outre les causes de la mort subite qui révèlent la préexistence de nombreuses pathologies cardio-vasculaires.

Le vice-président de la commission médicale de la Confédération africaine de football (CAF), Yassine Zerguini, a, pour sa part, mis l'accent sur l'importance des tests médicaux et de la pratique des électrocardiogrammes (ECG), appelant à la nécessité de mettre en place un dispositif législatif exigeant la présentation d'un document médical complet du joueur et de l'arbitre avant l'exercice d'une activité physique.

Il a précisé que la CAF lancera à la fin de ce mois un programme étalé sur quatre ans qui vise à renforcer les mécanismes du suivi scientifique des joueurs et des arbitres au sein des différentes fédérations sportives locales de football, compte tenu du manque énorme de contrôle médical dans certains pays du continent, que ce soit à cause de l'absence de sensibilisation ou d'équipements.

La CAF organisera à cet effet des ateliers de travail et des colloques scientifiques sur la médecine en football à l'intention de plusieurs fédérations locales et lancera des campagnes de sensibilisation sur l'importance du contrôle médical et de la présentation de dossiers médicaux bien détaillés des joueurs et des officiels afin de prévenir les blessures graves et les cas de mort subite. Cinq principaux thèmes figurent par ailleurs au programme de ce séminaire et qui porteront sur la cardiologie du sport, le football féminin, les accidents du footballeur, la réparation et la lutte antidopage.

Tunisie

Un militaire tué dans l'explosion d'une mine

Deux militaires ont été blessés par balle, dont un mortellement, alors que les cinq autres ont… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.