21 Novembre 2017

Cameroun: Cybercriminalité - La croisade est lancée

La cérémonie officielle de clôture des formations et des renforcements des capacités des ressources humaines du secteur informatique en matière de cyber sécurité a eu lieu le 17 novembre 2017 au ministère des Postes et des télécommunications (Minpostel).

Placée sous le thème « Sécurité informatique dans les logiciels de gestion et sécurité des systèmes et réseaux », elle a vu la participation de 116 apprenants dans deux modules différents à savoir : 66 apprenants dans le module sécurité informatique dans les logiciels de gestion et 50 apprenants dans le module sécurité des systèmes et réseaux.

Les systèmes d'information aujourd'hui sont très présents. Ils sont utilisés dans toutes les organisations. Ces systèmes sont censés être un accélérateur de développement mais restent menacés par la cybercriminalité.

C'est dans l'optique de se mettre à jour que ce séminaire a été organisé à l'adresse de toutes les structures de l'état. Après six semaines passées à l'Ecole nationale supérieure polytechnique de Yaoundé, le directeur des céans se dit satisfait de la qualité des enseignements dispensés.

Pour Remy Magloire Etoua, ces séminaires viennent « renforcer l'intégration des bonnes pratiques dans le domaine de la sécurité électronique au sein des administrations.

Ceci pour une sécurisation améliorée des transactions électroniques ; une capitalisation plus accrue de l'information dans l'administration, une réduction des pertes subies par les organisations dufait de la cybercriminalité et de la fraude informatique », fait savoir le mathématicien de formation.

Face à un environnement exigeant où trône le numérique, il est important de se remettre régulièrement en cause afin de faire face aux cybercriminels.

« La valeur ajoutée est qu'après cette formation, les apprenants sont mieux outillés pour protéger leurs administrations contre les cybercriminels et aussi contre les accidents qui pourraient nuire à leur bon fonctionnement au niveau électronique » se réjouit Dr Moukuoup Nguena, expert des questions de sécurité des systèmes informatiques au Minpostel.

Les récipiendaires ont déjà en mémoire le rôle qu'ils devront jouer afin de mettre en quarantaine les différends numériques. « En tant qu'informaticien en réseau et système, cette formation me permettra de mieux percevoir les problèmes qui pourront exister » renseigne Serge Bappo Kotto, récipiendaire.

Pour un Cameroun numérique à l'horizon 2020, les impétrants sont invités à mettre cette formation à profit afin que le cyberespace soit sécurisé et que le pays joue son rôle de leader au sein de la Sous-région Afrique centrale.

Cameroun

Les tensions sociales, la répression politique et les violences contre les civils persistent, selon l'ONU

La situation globale en Afrique centrale demeure marquée par des tensions sociopolitiques, des difficultés… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.