21 Novembre 2017

Ile Maurice: Un ancien employé de banque accusé de corruption

Kailash Seepersad, 45 ans, est accusé d'avoir, en tant qu'employé de la Barclays Bank, obtenu Rs 10 000 pour accélérer les procédures de traitement d'une demande de crédit. Cet ancien Relationship Manager de la Barclays Bank de Port-Louis a comparu ce mardi 21 novembre devant la cour correctionnelle de Port-Louis où il doit fournir une caution de Rs 5 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 15 000. Une charge de corruption a été retenue contre lui.

Kailash Seepersad est un résident d'Australie. Il occupe les fonctions de Disability Support Officer dans l'île-continent mais pour le moment il habite à Vacoas.

Motion à débattre

Son avocate a présenté une motion en cour demandant la levée temporaire de l'interdiction de quitter le pays qui pèse sur lui. Elle explique que Kailash Seepersad doit se rendre à Perth du 2 décembre 2017 au 10 mai 2018. Le suspect doit revenir en cour où cette motion sera débattue.

Le délit présumé aurait été commis en novembre 2008. Selon la police, Kailash Seepersad aurait reçu de l'argent de Sanaoullah Lallmahomed, directeur de Fresh Pac Imports Ltd, pour que ce dernier obtienne une ligne de crédit plus rapidement.

Ile Maurice

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.