21 Novembre 2017

Ile Maurice: Ashley Hurhangee craint pour sa sécurité

L'avocat Ashley Hurhangee demande au commissaire de police, Mario Nobin, d'assurer sa sécurité, celle de sa famille et celle de son ami Samad Golamaully. Il lui a adressé une lettre en ce sens ce mardi 21 novembre 2017.

Dans sa lettre, Ashley Hurhangee écrit qu'un homme lui a dit que «Raouf Gulbul is planning to cause serious bodily harm» contre lui et contre Samad Golamaully.

Ashley Hurhangee et Samad Golamaully ont déposé devant la commission d'enquête sur la drogue lundi et ont soutenu que Raouf Gulbul mentait.

«Je ne sais pas si c'est vrai ou faux mais je ne peux pas dormir là-dessus»

Sollicité par l'express, Ashley Hurhangee indique ne pas être étonné de cette situation et que c'est la raison pour laquelle il a pris les devants. «J'ai informé la police et c'est à la police de prendre les dispositions nécessaires pour assurer ma sécurité.»

L'avocat ajoute qu'il envoie aussi une lettre à la commission d'enquête sur la drogue. «Je ne sais pas si c'est vrai ou faux mais je ne peux pas dormir là-dessus», fait-il ressortir.

La lettre d'Ashley Hurhangee au commissaire de police by L'express Maurice on Scribd

Ile Maurice

Bilan - Le gouvernement Lepep perd neuf députés en trois ans

Neuf ! C'est le nombre de députés que le gouvernement Lepep a perdu en trois ans. Alors que le… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.