21 Novembre 2017

Afrique: ACP-UE - Le Togo accueillira le conseil des ministres conjoint mi-2018

Le secrétaire général du Groupe des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), le Dr Patrick Gomes, a été reçu par le président togolais Faure Gnassingbé, en vue des préparatifs de la 107e session du Conseil des ministres ACP et de la 43e session du Conseil conjoint ACP-UE, a-t-on appris.

Les deux évènements annoncés sont prévus provisoirement pour la mi-2018 à Lomé au Togo. Les décisions qui seront prises à cette occasion auront une grande incidence sur les activités à venir du Groupe ACP. Lors de leur entretien, Faure Gnassingbé et le Dr Patrick Gomes ont fait le point sur les préparatifs des prochaines négocations pour un nouvel accord de partenariat ACP-UE après 2020.

Le chef de l'Etat togolais a rappelé l'intention des pays ACP de négocier en tant qu'une seule entité, "animée par une détermination nouvelle à devenir un acteur mondial efficace qui contribue au développement durable de ses pays membres, ainsi qu'à l'agenda international en matière de développement".

Le Dr Patrick Gomes a, quant à lui, évoqué les trois piliers clés qui constitueront les axes majeurs des négociations du Groupe ACP, tels que présentés dans le document-cadre de politique intitulé " Le Groupe ACP que nous voulons".

Les négociations ACP- UE doivent commencer au plus tard en août 2018, soit au moins 18 mois avant l'expiration, en 2020, du présent accord de partenariat ACP-UE de Cotonou.

En tant que président en exercice de la CEDEAO, le président Faure Gnassingbé a appelé à un plus grand rôle politique pour le Groupe ACP dans le cadre du prochain accord, notamment en matière d'appui aux États membres dans les différents processus relatifs au dialogue politique avec l'UE.

Il a souligné, par ailleurs, l'importance d'un partenariat renouvelé avec l'Europe après 2020, et insisté sur l'appel lancé aux États ACP pour qu'ils demeurent un groupe uni.

Autres points abordés au cours de ces échanges : l'importance des droits humains, les valeurs culturelles, la souveraineté et le financement adéquat du Groupe ACP.

En outre, la délégation ACP a également rencontré le Premier ministre togolais, le Dr Komi Sélom Klassou. Ce dernier a préconisé un rôle accru des parlementaires dans le cadre d'un accord post-2020 avec l'UE.

Togo

Changement de mentalité

La corruption n'a pas disparu au Togo. Le pays s'est doté d'une législation adaptée et dispose… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.