21 Novembre 2017

Angola: Détention du directeur adjoint des Service d'investigation de Huíla

Lubango — Le directeur adjoint des Services d'Investigation criminelle de la province de Huila, Abel Wayaha, a été arrêté dans la ville de Lubango, pour son implication dans le cas de détournement de carburant destiné à la centrale thermique d'Arimba, en janvier dernier.

Se confiant mardi à l'Angop, à propos de l'affaire, le procureur de la République auprès des SIC (Services d'Investigation Criminelle), Adão do Nascimento, a déclaré le directeur adjoint a été détenu il y a 20 jours, dans le cadre de la première phase du processus qui enquête sur un groupe de travailleurs de la Sonangol, de la Prodel (agence de distribution d'électricité que génère la centrale thermique de Lubango) et des agents de la police d'investigation criminelle, pour détournement des biens publics.

Selon le procureur, le procès d'Abel Wayaha a achevé la phase d'enquête et le juge de l'affaire s'est déjà prononcé, en attente du jugement.

La deuxième phase de l'enquête a débuté il y a quelques jours et cinq accusés sont toujours en fuite, dont Amadeu Alberto Suana, directeur des services d'enquêtes criminelles dans la province.

"Ceux-ci n'étaient pas des défendeurs dans la première phase, mais ils sont dans la deuxième phase. Nous avons décidé de séparer les procès, de ne pas mélanger avec ceux qui ont été détenus il y a près de cinq mois ", a déclaré le procureur.

Ce groupe de citoyens, dont certains détenus, y compris des automobilistes, techniciens, agents de la police et même des gouvernants, est impliqué dans le détournement de 132 camions citernes de mazout faisant un total de 4 millions 235 mille litres, depuis novembre 2016, cas découvert en janvier de cette année, qui a fait perdre à l'Etat plus de 550 millions de Kwanzas, a-t-il soutenu.

Ce carburant était destiné à la centrale thermique de Lubango.

D'autre part, le procureur a déclaré qu'Abel Wayaha était le troisième officier des SIC énumérés dans cette action en justice. Les deux autres ont été arrêtés en juillet dernier dans une enquête dans laquelle la première phase comptait sur 31 détenus.

"Ils ne sont pas directement impliqués dans le détournement, mais ils ont reçu des pots-de-vin, évalués à plus de six millions de Kwanzas, pour libérer les détenus de l'affaire ou éviter les prisons", a-t-il conclu.

Angola

Extinction de l'incendie du Parc National de Quissama

L'incendie de grandes proportions déclaré dans le parc national de Quissama à Luanda, depuis mardi,… Plus »

Copyright © 2017 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.