23 Novembre 2017

Cameroun: Réseaux parlementaires - Activités en veilleuse

En raison de l'incendie qui a ravagé leurs bureaux la semaine dernière, la plupart des parlementaires, membres de ces structures se tournent vers la préparation du budget.

Pas évident que ce sera la priorité dans l'ambition des responsables de l'Assemblée nationale de relancer la plupart des services administratifs au lendemain du violent incendie qui a ravagé cinq étages de ceux-ci dans la nuit de jeudi à vendredi. Mais les réseaux parlementaires n'en constituent pas moins des sujets de préoccupation ici.

C'est le cas du Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystèmes Forestiers d'Afrique centrale (REPAR). Installé au 7e étage des bureaux administratifs, cette structure, l'une des plus anciennes dans l'univers des réseaux des parlementaires au Cameroun a en outre la particularité d'avoir à sa tête un coordonnateur qui coiffe la structure, non seulement ici au pays, mais au niveau de l'ensemble de la sous-région d'Afrique centrale.

Joint hier en mi-journée, Jean Jacques Zam, le coordonnateur souligne que la structure qu'il dirige a perdu de nombreuses archives et l'ensemble du matériel de ses bureaux.

De retour de la Cop 23 qui se tenait à Bonn en Allemagne, il indique que « d'ici la semaine prochaine, nous organiserons une réunion du Repar-Cameroun pour présenter l'ensemble des mesures arrêtées afin de relancer nos activités».

Car souligne-t-il, « si le matériel et les archives ont été détruits dans l'incendie, nous avions néanmoins pris la précaution de sauvegarder des données dans une base qui ne se trouvait pas dans nos bureaux ».

Du côté des autres réseaux ayant leurs activités du côté du Palais de verre de Ngoa Ekellé, l'heure n'est pas à la grande mobilisation. « Comme vous le savez, la plupart des parlementaires sont préoccupés en ce moment par l'examen et le vote de la loi de finances », souligne Emmanuel Banmi du Réseau des parlementaires « Espérance Jeunesse » (REJE).

Comme la plupart des autres qui avaient leurs locaux dans le bloc administratif de l'Assemblée nationale, celui-ci, très actif dans l'organisation des activités en faveur des jeunes a également subi la perte de ses archives. Mais pour l'instant, les activités restent suspendues.

Cameroun

La garde à vue de l'écrivain Patrice Nganang prolongée de 48 heures

Au Cameroun, la garde à vue de l'écrivain Patrice Nganang a été prolongée de 48… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.