23 Novembre 2017

Liberia: Présidentielle libérienne - L'affiche Weah-Boakai maintenue

La plainte pour fraudes déposée après le premier tour de l'élection présidentielle libérienne a été rejetée. La Commission nationale électorale du Libéria (NEC) a rejeté lundi le recours contre les résultats du premier tour de la présidentielle.

Les partis du vice-président Joseph Boakai, arrivé deuxième, et de Charles Brumskine, qui avait terminé troisième lors du premier tour le 10 octobre sont à l'origine de ce recours.

Ils ont annoncé qu'ils feraient appel de cette décision. Le Commissaire de la NEC chargé d'examiner leurs plaintes a été clair.

« Je ne suis pas convaincu que les questions soulevées dans ces plaintes constituent des fraudes, car les parties n'ont pas su prouver au-delà du doute raisonnable que la NEC a été coupable de fraudes lors du scrutin du 10 octobre ». Dans ces conditions, « vos recours sont rejetés » a-t-il résumé.

En l'état actuel du processus, l'affiche George Weah-Joseph Boakai est maintenue pour le second tour en attendant un éventuel rebondissement.

En effet, les deux partis déboutés devant la NEC ont indiqué qu'ils allaient introduire un nouveau recours contre cette décision, devant l'ensemble des membres de la Commission électorale, comme la loi les y autorise. Cette situation prolonge l'attente des électeurs libériens qui commencent à trouver le temps long.

Le second tour était prévu le 7 novembre entre George Weah et Joseph Boakai arrivés respectivement premier (39 % des voix) et deuxième (29,1 % des voix) au terme du premier tour.

Mais la suite du processus a été reportée sine die par la Cour suprême. La plus haute juridiction libérienne a enjoint la NEC d'examiner préalablement le recours de Charles Brumskine et Joseph Boakai.

La longue attente de la poursuite du processus électoral préoccupe les Libériens. Elle fait surtout peser des incertitudes sur la première transition démocratique dans le pays.

Ces derniers jours, les appels se sont multipliés pour que le processus électoral se poursuive rapidement et permette aux Libériens d'opérer un choix définitif.

Un porte-parole du parti de George Weah a notamment fait savoir que ses partisans qui sont majoritairement des jeunes peuvent s'impatienter face à l'impasse électorale.

Liberia

Un proche de Charles Taylor arrêté en Afrique du Sud

Guus Kouwenhoven, homme d'affaires néerlandais, est un proche de Charles Taylor, ancien président et chef… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.