23 Novembre 2017

Tunisie: Pour la poésie du monde arabe

Le directeur de la maison de la poésie de Sharjah, Mohamed al-Briki, a signalé que les Journées poétiques de Carthage sont venues non seulement renforcer mais aussi enrichir le paysage culturel diversifié en Tunisie, faisant part de la disposition de son pays, les Emirats Arabes Unis, à soutenir cette nouvelle manifestation et à mettre tous les moyens possibles au profit de ces Journées.

Il s'est, dans ce contexte, félicité du choix de la poétesse Jamila Mejri en tant que directrice de ce prochain événement dès lors qu'elle est, selon ses dires, l'une des figures emblématiques de la scène culturelle et intellectuelle arabe en général, rappelant qu'elle a été choisie, à la lumière de ses compétences, par la maison de la poésie de Sharjah en tant que présidente de la maison de la poésie à Kairouan depuis son ouverture au mois de décembre 2015.

Dans un entretien avec l'agence TAP, en marge de la 36e édition de la foire internationale du livre de Sharjah (4-11 novembre 2017), il a tenu a rappeler l'ensemble des projets arabes lancés par le gouverneur de Sharjah Sultan, Mohammed Al Kacimi, et qui concernent notamment la création des maisons de la poésie dans les différents pays arabes et qui sont aujourd'hui au nombre de 7 en Jordanie, Nouakchott (Mauritanie), Louxor (Egypte), Kairouan (Tunisie), Khartoum (Soudan), Tétouan et Marrakech (Maroc).

En ce qui concerne l'éventualité de la création d'une deuxième maison de la poésie en Tunisie comme c'est le cas au Maroc (Tétouan et Marrakech), al-Briki a indiqué que cela dépend des besoins surtout que les efforts sont axés actuellement sur la création des maisons de la poésie dans chaque pays arabe.

Evoquant le rôle des maisons de la poésie dans le monde arabe, il a mentionné que la création, notamment de la maison de la poésie à Kairouan, a été une occasion pour connaître de plus près des auteurs et de découvrir de grands noms de la poésie tunisienne comme Moncef Mezghenni, Moncef Ouheibi, Chedli Karouachi et Noureddine Sammoud ainsi que Khaled Waghleni, Youssef Rzouga, et bien d'autres noms.

Il a, dans ce sens, signalé que la création de maisons arabes de la poésie a offert l'occasion de publier une variété de livres et d'ouvrages sur les poètes de chaque pays, ce qui permettra de faire connaître davantage auprès du large lectorat arabe les poètes arabes et leurs productions.

Tunisie

Sept ans après, les plaies encore ouvertes !

Souvenons-nous encore d'un certain 17 décembre-14 janvier 2011? La révolution qui ébranla toute la… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.