23 Novembre 2017

Nigeria: Plus de 30 morts dans des violences intercommunautaires

Au Nigeria, ce sont principalement des femmes et des enfants qui ont été tués, lundi 20 novembre, dans des affrontements intercommunautaires dans le nord-est. Des violences qui se sont déroulées dans l'Etat de l'Adamawa et qui ont fait au moins 30 morts, selon la police qui explique que des agriculteurs bachamas s'en seraient pris à des villages d'éleveurs peuls. Sur place, des associations évoquent un bilan encore plus lourd.

Selon l'imam de la mosquée centrale du district de Numan, Aminu Yakub, ce sont 47 corps qui ont été transférés à la morgue avant d'être enterrés. Ce sont surtout des femmes et des enfants qui ont été tués, dont des bébés de quelques mois.

La plupart des hommes étaient absents. Les uns parce qu'ils avaient emmené leurs troupeaux paître en brousse, les autres parce qu'ils vendaient leur bétail au marché d'une localité proche.

Une enquête a été ouverte pour comprendre ce qui s'est passé exactement, lundi, dans ces quatre villages peuls de la région de Numan. On sait qu'elle est régulièrement le théâtre d'affrontements entre agriculteurs et éleveurs sur fond de rivalités pour l'accès à l'eau et à la terre.

Sur les réseaux sociaux, les commentateurs, dont des professeurs de droit, déplorent l'incapacité de la police à faire respecter la loi dans une région que d'aucuns comparent au Far West.

Mais ils pointent aussi la responsabilité de citoyens résignés qui se sont accoutumés à ces violences opposant éleveurs et cultivateurs, nomades et sédentaires, musulmans et chrétiens.

Nigeria

Les familles de centaines de musulmans chiites tués à Zaria attendent toujours d'obtenir justice

Les autorités nigérianes doivent garantir la justice, la vérité et des réparations… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.