23 Novembre 2017

Cameroun: Détente - Tomber sans glisser !

Alors, le nouveau prêtre qui vient d'être installé ignore encore ce jargon. Il reçoit une, deux, trois personnes qui lui confient : "mon Père, j'ai glissé et je suis tombé." Monsieur l´Abbé est sans mots. Il compatit avec ses fidèles dont les maux vont crescendo au fils des mois. Ils glissent et tombent, même en saison sèche et les plaintes tombent dru.

Vient le jour où le maire de la ville se présente personnellement chez le prêtre, "comme un enfant qui marche sur la route, le nez en l´air et les cheveux au vent." Il n´est pas sans doute venu pour parler de la politique, monsieur l´Abbé non plus. D´ailleurs l´homme de Dieu ne compte pas se mêler de la politique, toutefois, il faut un peu de politique pour bâtir une société où "les gens glisseront et tomberont moins." Le prêtre compte demander les comptes à l´élu du peuple. Pourquoi les gens tombent régulièrement dans cette petite ville ? Quel est l´état des routes ? Quel est le budget de l´entretien des routes ?

À monsieur le maire de confier au Prêtre : "Mon Père, cela ne fait pas longtemps, j'ai glissé et je suis tombé."

Monsieur l'Abbé sort de ses gongs et rétorque: "Mon fils, tu ferais mieux de t'occuper un peu des routes de cette ville. Trop de gens glissent et tombent dans ta ville. Même madame ton épouse était ici la dernière fois et m'a confié qu'elle a glissé et est tombée trois fois. C´est trop quand même. "

Avant de terminer sa phrase, monsieur le maire tombe évanoui. Voilà qui tombe sans glisser, d´où l´origine du camerounisme "tomber sans glisser".

Cameroun

Approvisionnement en vaccins - Le chef de l'Etat débloque un milliard de F

Les fonds sont prioritairement destinés au vaccin contre la tuberculose, en rupture de stock depuis le… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.