23 Novembre 2017

Sénégal: Conséquences de l'incendie du «Parc Lambaye» de Pikine - Macky ordonne l'audit général de tous les marchés et centres commerciaux

Faire l'audit général de tous les marchés et centres commerciaux à l'échelle nationale, et engager la mise en œuvre d'un programme de modernisation et de mise aux normes d'urbanisme, de construction, des plans officiels d'occupation du sol, de sécurité civile des marchés et espaces commerciaux, en veillant aux contraintes liées à l'installation des différents réseaux.

C'est l'instruction que le Chef de l'Etat, Macky Sall, a donné au gouvernement, suite à l'incendie du «parc Lambaye» de Pikine, hier en Conseil des ministres. La vente d'esclaves en Libye, le Gamou et la vente illicite de médicaments et de produits pharmaceutiques étaient aussi au menu de cette réunion hebdomadaire.

L'incendie d'une rare violence qui a ravagé le «parc Lambaye» de Pikine, était au menu du Conseil des ministres hier, mercredi 22 novembre 2017. Evoquant ce sinistre, le Chef de l'Etat a rappelé «au gouvernement l'urgence d'effectuer, à l'échelle nationale, l'audit général de tous les marchés et centres commerciaux, et d'engager la mise en œuvre d'un programme de modernisation et de mise aux normes d'urbanisme, de construction, des plans officiels d'occupation du sol, de sécurité civile des marchés et espaces commerciaux, en veillant aux contraintes liées à l'installation des différents réseaux», informe le communiqué du conseil.

Auparavant, le président de la République a exprimé «toute sa compassion aux commerçants et acteurs économiques exerçant sur le site et demande au Gouvernement de lui présenter, dans les meilleurs délais, un rapport exhaustif sur les causes du sinistre, l'état réel des occupations antérieures du site, le recensement des personnes concernées, et l'évaluation intégrale des dommages constatés.»

L'esclavage en Libye, c'est du racisme et un grave affront à la conscience universelle

Selon la source, entamant sa communication autour des informations faisant état de la vente sur le territoire libyen de migrants originaires d'Afrique subsaharienne, Macky Sall déclaré «solennellement son indignation et condamne avec la plus grande fermeté cette pratique abjecte, inhumaine et dégradante qui constitue un grave affront à la conscience universelle et relève des pires formes de racisme et d'esclavage. En conséquence, le Sénégal reste mobilisé dans toutes les instances internationales, y compris au prochain Sommet Union Africaine-Union Européenne, pour que toute la lumière soit faite sur ces actes ignobles.»

Prendre des dispositions logistiques et sécuritaire nécessaires pour le gamou 

En outre, poursuivant sa communication autour de la célébration, dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre 2017, du Maouloud commémorant la naissance du Prophète Mohamet (PSL), le président Sall a demandé au gouvernement «de prendre toutes les dispositions logistiques et sécuritaires nécessaires au déroulement, dans les meilleures conditions, des manifestations prévues sur l'ensemble des sites et foyers religieux concernés.»

Vers le déploiement d'un plan spécial de lutte contre les faux médicaments  

Appréciant l'action efficace des Forces de défense et de sécurité dans la lutte contre la vente illicite de médicaments et de produits pharmaceutiques, Macky Sall exhorte le gouvernement à «déployer, sans délai, un plan spécial de lutte contre les faux médicaments, d'amplifier le contrôle et la régulation de la profession pharmaceutique, et de veiller à la promotion de l'industrie pharmaceutique, ainsi qu'à l'implantation optimale des officines et dépôts-ventes de médicaments.»

L'ancienne ministre Viviane L. E. Bampassy nommée ambassadeur du Sénégal au Canada

Par ailleurs, au titre des textes législatifs et réglementaires, le Conseil a adopté «le projet de loi modifiant certaines dispositions du Code général des Impôts»; «le projet de décret relatif à la procédure devant le Conseil national de l'Ordre des Médecins siégeant en qualité de juridiction spéciale» ; «le projet de décret portant création et fixant les règles d'organisation et de fonctionnement de l'Institut national du Pétrole et du Gaz (INPG) et «le projet de décret portant admission de la Zone industrielle de Sandiara au régime de Zone économique spéciale (ZES).»

En ce concerne les mesures individuelles, le Président de la République a nommé Madame Viviane Laure Elisabeth Bampassy, Administrateur civil principal, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence la très honorable Julie PAYETTE, Gouverneure et Commandante en Chef du Canada, lit-on dans le texte.

Sénégal

Le parc de lignes de téléphonie fixe en recul de 0, 23 % au 3e trimestre

Avec 287.980 lignes, le parc de lignes de téléphonie fixe est «constitué essentiellement des… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.