23 Novembre 2017

Libye: Traite de migrants en Libye - le représentant de Tripoli au Cameroun exprime ses regrets et promet des sanctions

Dans la nuit de mardi à mercredi, le pouvoir camerounais avec le concours de l'Organisation internationale des migrations (OIM) a ramené au pays quelque 250 ressortissants rapatriés de la Libye, où ils affirment avoir été l'objet de pires traitements inhumains de la part de groupes assimilés à des organisations criminelles.

Cette opération est la deuxième du genre, après celle ayant permis quelques semaines auparavant à 40 autres Camerounais d'être libérés de quelques-uns des innombrables camps de rétention de migrants clandestins qui prospèrent dans le territoire libyen, plongé dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Ces migrants ont relaté des récits annonçant certains d'entre eux et d'autres Subsahariens vendus comme des esclaves par ces organisations du crime organisé, des scènes horribles dont se sont fait l'écho récemment les chaînes de télévision américaine CNN et française France 2, provoquant une vague de colère et d'indignation en Afrique et ailleurs dans le monde.

Lors d'un point de presse dans les locaux de son ambassade à Yaoundé jeudi, Mohamed Kitoumi, le chef de la mission diplomatique libyenne au Cameroun, a fait part de son rejet de ces pratiques les qualifiant d'"abominables".

Annonçant l'ouverture d'une enquête devant permettre d'identifier les auteurs de ces crimes et d'engager des poursuites judiciaires à leur encontre, le diplomate libyen a mis en avant l'engagement de son pays dans la promotion des valeurs de paix et d'unité en Afrique, depuis des décennies.

Selon l'OIM, environ 1.700 Camerounais restent piégés en Libye.

Source : Xinhua

Libye

Le HCR cherche des places d'accueil pour 1.300 réfugiés vulnérables en Libye

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a lancé lundi un appel urgent pour… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.