23 Novembre 2017

Ile Maurice: Election partielle - Vivek Pursun demande la démission des ministres Mahen Jhugroo et Prem Koonjoo

Vivek Pursun devait animer un meeting à La Louise, Quatre-Bornes, ce jeudi 23 novembre. Mais le candidat à l'élection partielle à Belle-Rose-Quatre-Bornes n'a pas obtenu l'autorisation de la police pour ce faire, n'ayant pas respecté le délai de sept jours. Remonté, il déclare qu'il a reporté son meeting à jeudi prochain.

Le candidat du Mauritius National Congress compte alors demander la démission de Mahen Jhugroo et Prem Koonjoo. Il estime que le ministre du Logement et des terres et celui de la Pêche «pa pé fer narnien». Vivek Pursun insiste : «Ils ne valent rien. Nek pé fer musical chair».

Le cas Soodhun

Vivek Pursun, qui a fait une déposition contre Showkutally Soodhun le 10 novembre à cause de ses propos à relent communal et qui a donné un further statement dans cette affaire lundi, annonce aussi qu'il dénoncera ce jour-là «des éléments additionnels dans le cas Soodhun».

Il confie qu'il est fier d'avoir «réussi à déboulonner le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun qui était indéboulonnable». Il affirme qu'il le fera encore avec d'autres ministres. «Si mwa en déor Parlman mo fer Soodhun alé, mo donn ou garanti si mo rant dan Parlman, mo fer sa dé minis la alé.»

Ile Maurice

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.